Fusillade de Tucson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fusillade de Tucson
Image illustrative de l'article Fusillade de Tucson
Lieu de la fusillade

Coordonnées 32° 20′ 09″ N 110° 58′ 31″ O / 32.335972, -110.97513932° 20′ 09″ Nord 110° 58′ 31″ Ouest / 32.335972, -110.975139  
Date 8 janvier 2011
Peu après 10 heures du matin (UTC-7)
Type Fusillade
Arme(s) Glock chambré 9 mm Parabellum
Mort(s) 6
Blessé(s) 12
Auteur(s) présumé(s) Jared Lee Loughner

La fusillade de Tucson, dans l'Arizona, a eu lieu le 8 janvier 2011 lorsqu'un homme a ouvert le feu lors d'une rencontre entre une parlementaire démocrate américaine, Gabrielle Giffords, et ses administrés, tuant et blessant de nombreuses personnes. La fusillade a eu lieu précisément à Casas Adobes, dans la banlieue de Tucson.

Bilan[modifier | modifier le code]

18 personnes furent atteintes par les coups de feu, six sont mortes, notamment le juge John McCarthy Rollchief judge de la Cour fédérale du ressort de l'Arizona – ainsi qu'une enfant de neuf ans[1].

La députée Gabrielle Giffords, une représentante démocrate de l'Arizona à la Chambre des représentants, qui était vraisemblablement la cible de l'assaillant, est très grièvement blessée à la tête[2].

Morts[modifier | modifier le code]

Six personnes ont été tuées. Toutes, sauf Christina Green, sont mortes durant l'attaque[3].

  • Dorothy Murray, 76 ans
  • John McCarthy Roll, 63 ans
  • Phyllis Scheck, 79 ans
  • Dorwin Stoddard, 76 ans
  • Gabriel Zimmerman, 30 ans, assistant parlementaire de Gabrielle Giffords
  • Christina Taylor Green, 9 ans, de Tucson. Christina Green était accompagnée à ce meeting par un voisin. Elle meurt par la suite à l'University Medical Center. Elle était la fille de John Green et la cousine de l'actrice Sophia Bush. Comme l'ont rappelé de nombreux médias, Christina était née le 11 septembre 2001. L'enfant avait figuré dans un livre de photographie intitulé Faces of Hope ("Visages de l'espoir"), représentant des bébés originaires des 50 États américains, tous nés le jour des attaques terroristes sur les États-Unis[4].

Blessés[modifier | modifier le code]

Les douze blessés incluent Giffords et deux des membres de son équipe de campagne, Pam Simon et le directeur adjoint Ron Barber[5].

Le tireur[modifier | modifier le code]

Jared Lee Loughner

L'auteur de la fusillade, appréhendé peu après son acte, est un homme de 22 ans, nommé Jared Lee Loughner. Connu des services de police et possédant des antécédents judiciaires pour de multiples infractions[6]. Le motif de la fusillade reste actuellement inconnu, et les médias rapportent que l'auteur serait mentalement déséquilibré[6],[7].

L'assassin présumé, Jared Lee Loughner, est interrogé par le FBI. Le 7 août 2012, l'audience de la compétence de Loughner a commencé avec le témoignage du docteur Christina Pietz, psychologue médico-légal, qui a témoigné qu'elle croyait Loughner apte à être jugé. Après avoir entendu la preuve, le juge Burns statua également que Loughner était apte à être jugé, après quoi Loughner plaida coupable des 19 chefs d'accusation, lui épargnant ainsi la peine de mort[8].

Le 8 novembre 2012, Loughner a comparu pour la peine, avec plusieurs de ses victimes ainsi que les proches de ceux qu'il a tué présents. Le juge Burns condamna Loughner à sept peines de prison à perpétuité réelle incompressibles, ainsi qu'à 140 ans de prison sans possibilité de libération[9],[10],[11].

Suites politiques[modifier | modifier le code]

Les responsables politiques américains ont unanimement condamné l'événement. Le massacre pourrait témoigner d'un climat politique très tendu et d'une polarisation politique extrême[12].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Marc Lacey et David M. Herszenhorn, « In Attack’s Wake, Political Repercussions », The New York Times,‎ 9 janvier 2011 (lire en ligne)
  2. (en) « US congresswoman Gabrielle Giffords shot in Arizona », BBC News,‎ 8 janvier 2011 (lire en ligne)
  3. (en) « Gabrielle Giffords shooting: As it unfolded », The Arizona Republic,‎ 8 janvier 2011 (lire en ligne)
  4. (en) Joseph Berger, « 9-Year-Old Victim Was a 9/11 Baby, a ‘Face of Hope’ », The New York Times,‎ 9 janvier 2011 (lire en ligne)
  5. (en) CNN Wire staff, « Congresswoman's responses after Arizona shooting called encouraging », CNN Justice,‎ 9 janvier 2011 (lire en ligne)
  6. a et b « Fusillade à Tucson, Arizona », Contre points,‎ 9 janvier 2011 (lire en ligne)
  7. (en) Kirk Johnson, Serge F. Kovaleski, Dan Frosch et Eric Lipton, « Suspect’s Odd Behavior Caused Growing Alarm », The New York Times,‎ 9 janvier 2011 (lire en ligne)
  8. « Jared Loughner is found competent to stand trial », The Arizona Republic (consulté le 7 août 2012)
  9. James Ball, « Jared Lee Loughner sentenced to life in prison », The Washington Post,‎ 8 novembre 2012 (lire en ligne)
  10. Alan Duke, « Loughner sentenced to life for Arizona shootings », CNN,‎ 9 novembre 2012 (consulté le 14 novembre 2012)
  11. Fernanda Santos, « Gunman in Giffords Shooting Sentenced to 7 Life Terms », The New York Times,‎ 8 novembre 2012 (lire en ligne)
  12. (en) Carl Hulse et Kate Zernike, « Bloodshed Puts New Focus on Vitriol in Politics », The New York Times,‎ 8 janvier 2011 (lire en ligne)

Article connexe[modifier | modifier le code]