Gélose de Sabouraud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sabouraud.
Une gélose de Sabouraud agar en boîte de Petri avec une colonie de Trichophyton rubrum var. rodhaini.

La gélose de Sabouraud (qui doit son nom à Raymond Sabouraud) est un milieu d'isolement des Fungi (moisissures et levures).

Composition[modifier | modifier le code]

  • Peptone.................... 10 g
  • Glucose massé.............. 20 g
  • Agar-agar.................. 15 g
  • Eau distillée (qsp)........ 1 000 ml
  • vitamines et facteurs de croissance
  • pH = 6,0

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Naturellement acide, elle inhibe la croissance de nombreuses bactéries.

Ensemencement[modifier | modifier le code]

  • Transférer l'échantillon à analyser sur le milieu.
  • Étaler l'inoculum en surface à l'aide d'un étaleur en verre stérile.
  • Incuber à 20 - 25 °C de 5 à 7 jours.Lecture finale à 21j.

Variantes[modifier | modifier le code]

Gélose de Sabouraud au chloramphénicol, à la gentamicine, etc.[modifier | modifier le code]

Additionné de chloramphénicol à 0,5 g/l ou de gentamicine à 0,04 g/l, la gélose de Sabouraud empêche la croissance des bactéries (et isole donc les Mycètes : levures, moisissures...)

Gélose de Sabouraud au cycloheximide[modifier | modifier le code]

L'addition d'actidione (cycloheximide) à la concentration de 0,5 g/l inhibe les Aspergillus, les levures du genre Cryptococcus, certaines levures du genre Candida. Les dermatophytes et la plupart des levures du genre Candida sont sélectionnés

Gélose de Sabouraud au chlorure de triphényl-2,3,5-tétrazolium[modifier | modifier le code]

L'addition de chlorure de triphényl 2-3-5-tétrazolium (TTC) (à 0,1 g/l) permet la différentiation des levures du genre Candida. En effet, le TTC peut être réduit par certaines levures en produits colorés.

Voir aussi[modifier | modifier le code]