Cycloheximide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cycloheximide
Cycloheximide
Identification
Nom IUPAC 4-{(2R)-2-[(1S,3S,5S)-3,5-dimethyl-2-oxocyclohexyl]-2-hydroxyethyl}piperidine-2,6-dione
Synonymes

Actidion
Naramycin A

No CAS 66-81-9
No EINECS 200-636-0
PubChem 6197
SMILES
InChI
Apparence cristaux incolores[1]
Propriétés chimiques
Formule brute C15H23NO4  [Isomères]
Masse molaire[2] 281,3474 ± 0,015 g/mol
C 64,04 %, H 8,24 %, N 4,98 %, O 22,75 %,
Propriétés physiques
fusion 119 °C[3]
ébullition décompose[1]
Solubilité 21 g·l-1 à °C[3].
Sol. dans le chloroforme, l'éther, l'acétone, le méthanol et l'éthanol.
Point d’éclair 87 °C
Précautions
Directive 67/548/EEC
Très toxique
T+
Dangereux pour l’environnement
N



Transport
66
   2811   
[1]
SGH[5]
SGH06 : ToxiqueSGH08 : Sensibilisant, mutagène, cancérogène, reprotoxiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
Danger
H300, H341, H360D, H411,
Écotoxicologie
DL50 133 mg·kg-1 souris oral
150 mg·kg-1 souris i.v.
160 mg·kg-1 souris s.c.
100 mg·kg-1 souris i.p.[3]
LogP 0,55[6]
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La cycloheximide est un antifongique qui bloque la synthèse protéique chez les cellules eucaryotes. C'est un inhibiteur à la fois de la phase d'initiation et d'élongation dans la synthèse protéique. Vu son haut niveau de toxicité chez l'humain, il n'est pas utilisé comme antibiotique.

On l'utilise surtout en biologie cellulaire pour savoir ce qui permet l'entrée dans la phase M (= MITOSE) du cycle cellulaire. On l'utilise aussi en microbiologie comme inhibiteur de croissance des mycètes (antifongique) dans la conception de milieux de cultures sélectifs tel que le milieu Glycérol et extrait de levure additionné de cycloheximide pour isoler les actinomycètes.

Le cycloheximide est un composé amer comme la quinine et le benzoate de dénatonium[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Entrée du numéro CAS « 66-81-9 » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 27 novembre 2008 (JavaScript nécessaire)
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. a, b et c (en) ChemIDplus, « Cycloheximide - RN: 66-81-9 », sur chem.sis.nlm.nih.gov, U.S. National Library of Medicine (consulté le 23/07/2008)
  4. « cicloheximide » sur ESIS, consulté le 14 février 2009
  5. Numéro index 613-140-00-8 dans le tableau 3.1 de l'annexe VI du règlement CE N° 1272/2008 (16 décembre 2008)
  6. CYCLOHEXIMIDE, fiche de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée le 9 mai 2009
  7. (en) SM Brasser, K Mozhui et DV Smith, « Differential covariation in taste responsiveness to bitter stimuli in rats », Chem Senses., vol. 30, no 9,‎ 2005, p. 793-799 (lien DOI?, résumé, lire en ligne [PDF])