Fort Toulouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fort Toulouse
Fort Toulouse.jpg
Présentation
Construction
XVIIe ‑ XVIIIe siècles
Destination initiale
Fort militaire
Propriétaire
État
Statut patrimonial
inscrit Monument historique par arrêté du
Géographie
Pays
Région
Commune
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Alabama
voir sur la carte d’Alabama
Red pog.svg
Localisation sur la carte des États-Unis
voir sur la carte des États-Unis
Red pog.svg

Fort Toulouse fut un fort français situé à la frontière orientale de la Louisiane française.

Fort Toulouse fut construit en 1717 afin de défendre les limites orientales de la Louisiane française. Il fut d'abord nommé Fort des Alibamons en raison du peuplement amérindiens des Alibamons en ce lieu ; puis "Fort Toulouse des Alibamons" ; Enfin sa dénomination devint Fort Toulouse en l'honneur de Louis Alexandre de Bourbon, comte de Toulouse.

En 1735, la construction fut améliorée, mais le fort conserva son nom. Fort Toulouse fut utilisé par les Français, comme comptoir d'échange avec les Creeks jusqu'à la guerre franco-indienne de 1763. À la suite de la défaite, la garnison française abandonna le fort et, comme les Britanniques renoncèrent à l'occuper, celui-ci tomba bientôt en ruine.

Lors de la guerre Creek, le général Andrew Jackson commandait une force composée de miliciens du Tennessee, de troupes régulières de l'US Army et d'indiens Cherokee et Creek du Sud (White Stick). Jackson défit les Creeks Red Stick lors de la bataille de Horseshoe Bend en 1814. Il donna ensuite l'ordre de construire un fort à l'emplacement du vieux fort français au confluent des deux rivières. Jackson dut se rendre à Washington et en son absence, le nouveau fort fut nommé Fort Jackson en son honneur.

Fort Toulouse et Fort Jackson sont deux forts qui partagèrent le même emplacement au confluent de la rivière Coosa et de la rivière Tallapoosa, près de l'actuelle localité de Wetumpka en Alabama. Le site est maintenant préservé par l'Alabama Historical Commission.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]