Guerre Creek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la guerre creek de 1812 pendant la guerre anglo-américaine. Pour soulèvement Creek d'Alabama, voir Guerre Creek de 1836.
Guerre Creek
Andrew Jackson et William Weatherford après la bataille de Horseshoe Bend en 1814.
Informations générales
Date 1813 - 1814
Lieu Sud des États-Unis
Issue Victoires des États-Unis et de leurs alliés indiens
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-Unis,
Creeks des villes basses,
Cherokees,
Choctaws.
Red Sticks
Commandants
Andrew Jackson,
William McIntosh,
John Coffee.
William Weatherford,
Menawa,
Peter McQueen
Forces en présence
7 000 4 000
Pertes
~584 morts ~1 597 morts
Guerre de 1812
Batailles
1812 : Bataille de l'île Mackinac (1812) · Bataille de Fort Dearborn · Bataille de Détroit · Campagne du Niagara · Bataille de Queenston Heights · Bataille du moulin de Lacolle (1812)

1813 : Bataille de Frenchtown · Combat du Shannon et de la Chesapeake · Bataille de York · Bataille de la rivière Thames · Guerre Creek · Bataille de Fort Mims · Bataille de Châteauguay · Bataille de Beaver Dams · Bataille de la ferme Crysler
1814 : Bataille de l'île Mackinac (1814) · Incendie de Washington · Bataille de Prairie du Chien · Bataille de Baltimore · Bataille de Cook's Mills
1815 : Bataille de La Nouvelle-Orléans

La guerre creek également connue sous l'appellation de guerre des Red Sticks ou de guerre civile creek, est un conflit qui se déroula de 1813 à 1814 qui à son origine opposait les bas creek au haut creek (Red Sticks). Il débuta comme une guerre civile au sein de la nation creek, puis les États-Unis prennent parti en faveur de l'un des bas creek et s'engagent militairement lors de la bataille de Burnt Corn dans l'actuel Sud de l'Alabama. La guerre prend fin avec la victoire des forces américaine menées par Andrew Jackson composées de milices de différents États, ainsi que d'indiens Bas-Creek et Cherokee lors de la bataille de Horseshoe Bend. Cela conduisit au Traité de Fort Jackson (août 1814) dans lequel les Creeks cèdent au gouvernement fédéral des États-Unis la moitié de leur possession territorial soit près de 89 000 km2 (22 millions d'acres) de terres. Ce conflit est considéré par certains historiens comme faisant partie intégrante de la guerre anglo-américaine de 1812, de par les tensions tribales au sein du peuple Creek qui furent exacerbé par la guerre de 1812 et par la participation du général Andrew Jackson.

Batailles de la guerre creek[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henry Adams, History of the United States of America During the Administrations of James Madison, Library Classics of the United State, Inc. 1986, (ISBN 0-940450-35-6)
  • Andrew Burstein The Passions of Andrew Jackson, Alfred A. Kopf, 2003. (ISBN 0-375-41428-2)
  • John Ehle, Trail of Tears The Rise and Fall of the Cherokee Nation, Anchor Books Editions, 1989. (ISBN 0-385-23954-8)
  • John K. Mahon, The War of 1812, University of Florida Press, 1972. (ISBN 0-8130-0318-0)
  • Robert V. Remini, The Life of Andrew Jackson, Harper and Rowe, Publishers, 1988. (ISBN 0-06-015904-9)

Articles connexes[modifier | modifier le code]