Ferdinand le taureau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ferdinand le taureau

Titre original Ferdinand the Bull
Réalisation Dick Rickard
Scénario George Stallings
Sociétés de production Walt Disney Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre dessin animé
Sortie 1938
Durée 7 min 49 s

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ferdinand le taureau (Ferdinand the Bull) est un court métrage d'animation américain réalisé par Walt Disney Productions, sorti le 25 novembre 1938. Ce film se base sur l'histoire The Story of Ferdinand (1936) de Munro Leaf et illustrée par Robert Lawson[1],[2].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le petit Ferdinand aime sentir les fleurs et se laisser vivre. Les années passent et il atteint l'âge de trois ans : il est devenu un taureau adulte, très grand. Contrairement à ses congénères, il n'est en rien intéressé par la corrida et préfère sentir les fleurs. Cependant, un jour que passent des sélectionneurs de taureau pour la corrida, il se fait piquer par une abeille et se met à courir en tous sens avec une grande énergie. Impressionnés par cette réaction, les sélectionneurs décident de le recruter pour une corrida…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

La parade des picadors et des banderilleros est constituée de caricatures des animateurs de Disney, avec Walt Disney dans le rôle du matador et Ward Kimball, qui anima la scène, dans celui du laquais tenant l'épée[2].

À l'origine, le film devait être une Silly Symphony mais au moment de sa sortie, il devient un court métrage "spécial"[2]. Il est souvent considéré comme la première Silly Symphony non officielle mais ce titre revient à The Hot Chocolate Soldiers (1934).

Le film est basé sur un livre de Munro Leaf, illustré par Robert Lawson, sorti à l'automne 1936[1] dont Walt Disney avait acheté les droits cinématographiques en octobre 1937[2]. Il lança rapidement la production de ce court métrage et la sortie du film a coïncidé avec l'attribution d'un prix littéraire au livre à l'automne 1938[2].

Des portions de l'animation de ce film ont été réutilisées dans au moins trois films de Disney[2] :

En raison de sa récompense aux Oscars, ce court métrage a été diffusé dans la seconde version de la compilation Academy Award Review of Walt Disney Cartoons sortie en 1966.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 206
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) Russel Merritt & J.B. Kaufman, Walt Disney's Silly Symphonies, p. 210-211
  3. a, b, c et d (en) Ferdinand the Bull (1938) sur l’Internet Movie Database