La Maison en petits cubes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Maison en petits cubes

Titre original Tsumiki no ie
Réalisation Kunio Katô
Scénario Kenya Hirata
Pays d’origine Drapeau du Japon Japon
Sortie 2008
Durée 12 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Maison en petits cubes (titre original en japonais : Tsumiki no ie) est un court métrage d'animation japonais réalisé par Kunio Katô, sorti en octobre 2008. Il a remporté l'Oscar du meilleur court-métrage d'animation en 2009.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans une ville entièrement immergée, un vieux monsieur résiste encore et toujours à la montée du niveau de la mer. Chaque fois que l’eau atteint son plancher, il est obligé de bâtir une nouvelle maison par-dessus la précédente, tant et si bien qu’au bout de dizaines d’années, son logis a fini par ressembler à une immense pile de petits cubes. Un jour, alors qu’il s’est encore une fois lancé dans la construction d’une nouvelle demeure, il laisse échapper sa pipe qui coule et se retrouve en bas de son immeuble. Il enfile alors une combinaison de plongée pour la retrouver et se jette à l'eau. Mais au fur et à mesure qu’il descend à travers ses anciennes maisons, de lointains souvenirs lui reviennent en mémoire : la vie avec sa femme, la naissance de sa fille... Commence alors une plongée dans le passé du vieil homme, un retour en arrière tout en délicatesse, comme le film d’une vie entière qui se déroulerait... à l’envers.

Après le tsunami du 11 mars 2011, on a discuté du caractère prémonitoire de l'oeuvre et de son inscription dans la littérature de catastrophe[1].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Livre adapté[modifier | modifier le code]

La Maison en petits cubes a été publié aux éditions Hakusensha sous la forme d'un album illustré paru au Japon en 2008. Basé sur la trame du film, le livre est une création originale de par le travail de réécriture et d’illustration fourni par les deux auteurs du film (Kunio Katô à l'illustration et Kenya Hirata au texte) qui ont pu aller encore plus loin dans leur histoire. Le livre est donc complémentaire au court-métrage.

Il est publié en version française en mars 2012 aux éditions nobi nobi !. En 2013, le livre en français a été récompensé du Prix Sorcières du meilleur album.

Références[modifier | modifier le code]

  1. A. Oury, Kunio Katô : J'ai couru le 100 mètres, alors je peux faire le marathon, ActuaLitté 27/3/2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]