Felia Doubrovska

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Felia Doubrovska

Description de cette image, également commentée ci-après

Felia Doubrovska dans La Belle au bois dormant

Naissance 13 février 1896
Saint-Pétersbourg (Empire russe)
Décès 18 septembre 1981
New York (États-Unis)
Lieux de résidence Paris
New York
Activité principale Danseuse
Pédagogue

Felia Doubrovska (en russe : Фелия Дубровская), née Felitsata Leontievna Dloujnevskaïa (en russe : Фелицата Леонтьевна Длужневская) à Saint-Pétersbourg (Empire russe) le 13 février 1896 et morte à New York (États-Unis) le 18 septembre 1981, est une danseuse de ballet.

Biographie[modifier | modifier le code]

Felia Doubrovska fait ses études à l'École impériale de ballet de Saint-Pétersbourg et puis intègre la troupe du Théâtre Mariinsky.

Immédiatement après la Révolution russe, elle et son mari, le premier danseur Pierre Vladimiroff, essaient en vain de quitter la Russie n'y parvenant qu'en 1920[1] ou en 1921[2].

Felia Doubrovska travaille avec son mari pour les Ballets russes où elle danse les premiers rôles (dont la Sirène dans Le Fils prodigue de George Balanchine, 1929[3], une des trois Muses dans Apollon musagète du compositeur Igor Stravinski chorégraphié également par Balanchine), ceci entraînant des conflits avec une autre première danseuse, Bronislava Nijinska[4]. Felia Doubrovska est forcée de quitter cette troupe, mais fait alors des tournées de concerts avec son mari Pierre Vladimiroff, Anna Pavlova, Léon Voïtsikovski, ainsi que d'autres danseurs russes[5].

Felia Doubrovska s'installe ensuite avec son mari à New York où elle intègre le Metropolitan Opera (1938 - 1939)[4]. Au cours de ces années, elle commence à enseigner, ainsi que son mari à l'école de ballet de George Balanchine, la School of American Ballet où elle continuera d'occuper un poste de professeur presque jusqu’à la fin de sa vie[4],[6].

À la mémoire de Felia Doubrovska a été consacré un documentaire intitulé Felia Doubrovska remembered (Happy to Be So...) (2008) de Virginia Brooks, vice-présidente du Conseil d’administration de Dance Film Association[7].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Oxford Dictionary of Dance : Pierre Vladimiroff
  2. (ru) Матильда Кшесинская (Mathilde Kschessinska)
  3. ru: Les ballets. Encyclopédie
  4. a, b et c Felia Doubrovska (1896-1981)
  5. La vie et la légende d'Anna Pavlova)
  6. Felia Doubrovska died at 85 ; Ballerina and noted teacher
  7. Dance on Camera Festival 2008 // Program 3: Documentary