Famille Aldobrandeschi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Image représentant deux personnes Cette page explique l’histoire ou répertorie les différents membres de la famille Aldobrandeschi.
La tour, trace des Aldobrandeschi dans le château Cesarini-Sforza de Santa-Fiora
Château des Aldobrandeschi à Scarlino.

La famille Aldobrandeschi est[1] une famille noble italienne, probablement d'origine lombarde, qui, au cours du Moyen Âge, a dominé un vaste domaine féodal de la Maremme et de l'Amiata actuellement située aux confins de la Toscane et du Latium avec la Valdelsa siennoise.

Leurs possessions se concentraient dans les localités de Colle di Val d'Elsa, Santa Fiora et de la frazione Sovana (l'ancienne Soana) de Sorano.

Traditionnellement gibelins, les Aldobrandeschi passèrent dans le camp guelfe après la mort de l'empereur Frédéric II de Sicile en 1250, en signant un traité avec la commune de Florence, qui comportait des avantages de type commercial pour les Florentins (le port de Talamone).

Cet accord n'a pas empêché cependant que leurs possessions soient progressivement érodées par les autres puissantes familles des communes limitrophes (Sienne, Grosseto, Orvieto).

En 1274, leurs possessions en Toscane méridionale furent réparties entre le Comté de Sovana et celui de Santa Fiora, qui furent alors gouvernés par deux branches distinctes de la famille.

L'absence de descendance mâle dans la branche de Sovana fit hériter l'ancien État à la famille Orsini donnant naissance au Comté de Pitigliano ; la même raison touchant la branche de Santa Fiora fit hériter à la famille Sforza le territoire restant du comté.

De nombreux personnages importants de l'histoire italienne appartinrent à la famille Aldobrandeschi, comme Guglielmo (le grand Toscan) et Umberto Aldobrandeschi cités par Dante dans la Divine Comédie (Purgatorio, XI, 58-72) ou le grand pape réformateur Grégoire VII (Ildebrando di Sovana).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'absence de descendance mâle ayant fait disparaître leur lignée, elle fut absorbée par les Sforza

Liens internes[modifier | modifier le code]