Santa Fiora

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Santa Fiora
le Palazzo Sforza Cesarini sur la place Garibaldi.
le Palazzo Sforza Cesarini sur la place Garibaldi.
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Tuscany.svg Toscane 
Province Grosseto 
Code postal 58037
Code ISTAT 053022
Code cadastral I187
Préfixe tel. 0564
Démographie
Gentilé santafioresi
Population 2 773 hab. (31-12-2010[1])
Densité 44 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 50′ 17″ N 11° 36′ 13″ E / 42.83806, 11.6036142° 50′ 17″ Nord 11° 36′ 13″ Est / 42.83806, 11.60361  
Altitude Min. 687 m – Max. 687 m
Superficie 6 291 ha = 62,91 km2
Divers
Saint patron Sante Flora e Lucilla
Fête patronale 29 juillet
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Toscane

Voir sur la carte administrative de Toscane
City locator 14.svg
Santa Fiora

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Santa Fiora

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Santa Fiora
Liens
Site web http://www.comune.santafiora.gr.it/

Santa Fiora est une commune italienne de la province de Grosseto dans la région Toscane en Italie qui fait partie de la Communauté de montagne Amiata-Grosseto (Comunità Montana Amiata Grossetano).

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Comté de Santa Fiora.

Le premier document dans lequel est citée Santa Fiora remonte aux années 890. En 1082, les Aldobrandeschi, seigneurs de Santa Fiora, construisirent les premières fortifications[2], et au XIIe siècle les écrits commencent à citer le château de Santa Fiora.

L'hégémonie des Aldobrandeschi sur les territoires du Mont Amiata, spécialement sur le territoire d'Abbadia San Salvatore, fait de Santa Fiora un des centres les plus importants de la plaine toscane, avec le rôle de capitale du comté homonyme.

Au cours du XIVe siècle, cette hégémonie entre en décadence jusqu'en 1439, avec le mariage entre Cecilia Aldobrandeschi et Bosio Sforza, avec lequel le territoire de Santa Fiora passe à la famille de Sforza. Cette famille préférant investir temps et argent sur le territoire de Rome, laisse Santa Fiora entre les mains d'administrateurs locaux, parmi lesquels se détachent surtout les Luciani.

La branche de Santa Fiora de la famille Sforza atteint sa plus grande splendeur au XVIe siècle, grâce à la politique habile de Guido Sforza, qui étant apparenté avec le pape Paul III Farnese, fait ainsi s'orienter beaucoup des membres de la famille vers des carrières brillantes, politiques, militaires et ecclésiastiques.

Au XVIIe siècle la période de décadence des Sforza (arrivée en 1674 par Cesarini Sforza), fait que le grand-duc de Toscane Pierre Léopold Ier annexe le territoire de Santa Fiora.

Culture[modifier | modifier le code]

Le Rete museale della Maremma (Monte Amiata) comprend en ses murs le Museo delle Miniere di Mercurio del Monte Amiata, et la ville dispose d'un chœur le Coro dei Minatori di Santa Fiora (it)

Une plaque murale affiche une transcription d'un vers de la Divine Comédie de Dante (Purgatoire, VI, 111) en l'écrivant « e vedrai Santafior com'è sicura ! ». Ce vers, rapporté au cours de l'histoire dans au moins trois versions différentes (com'è oscura (« comme elle est sombre ») ; com'è sicura (« comme elle est sûre ») ; come si cura (« comme on en prend soin »)) est donné par les textes d'autorité[3] sous la forme et dans l'esprit dans lesquels Dante l'écrivit (« e vedrai Santafior com'è oscura ! »), alors que Santa Fiora, comté gibeline des Aldobrandeschi, était en proie au pillage.

Les terzieri (les quartiers)[modifier | modifier le code]

  • Il Castello autour de la piazza Garibaldi, comprenant également la Piazza del Suffragio
  • Il Borgo autour de la Chiesa di Sant'Agostino et comprenant le convento delle Cappuccine et le ghetto juif
  • Montecatino comprenant la Peschiera.

Monuments[modifier | modifier le code]

  • Palais Sforza Cesarini, construit en 1575 comme siège du pouvoir du Comté Sforza sur la Forteresse aldobrandesque préexistante Rocca aldobrandesca, dont il ne reste que 2 tours médiévales, sur la place principale.
  • Église San Giuseppe
  • Église du Suffragio ou della Misericordia et ses crucifix de processions.
  • Église Sant'Agostino
  • Église Santa Chiara
  • Pieve delle Sante Flora e Lucilla qui contient plusieurs retables en bas-reliefs de terracotta invetriata[4] de l'atelier d'Andrea della Robbia dont les principaux :
    • Le Baptême du Christ sur les fonts baptismaux,
    • La Cène sur la face principale de la chaire (pulpito)
    • La Madonna della Cintola
    • Un petit crucifix de son atelier
  • Église Sant'Antonio
  • Vestiges du quartier de la synagogue et du ghetto juif
  • Chiesa della Madonna della Neve et Peschiera della Madonna della Neve : le bassin médiéval rassemblant les eaux donnant naissance depuis le pavement de l'église à la source officielle du fleuve Fiora.
  • Couvent de la Santissima Trinità alla Selva

Personnalités nées dans la ville[modifier | modifier le code]

Personnalités enterrées au cimetière de Santa Fiora[modifier | modifier le code]

Fêtes religieuses[modifier | modifier le code]

  • le 3 mai : Festa delle Croci etProcessione dei tronchi depuis la Chiesa del Suffragio, où sont conservées et exposées les croix de procession.
  • le 29 juillet : Fiera delle Sante Flora e Lucilla saintes patronnes de la ville.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
    Renzo Verdi    
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Bagnolo, Bagnore, Marroneto, Selva

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Abbadia San Salvatore, Arcidosso, Castel del Piano, Castell'Azzara, Piancastagnaio, Roccalbegna, Semproniano

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. dites aldobrandesques
  3. Voir aussi : La divina comedia, testo critico della società dantesca italiana, 1987 (it)
  4. terre cuite émaillée qualifiée de robbiana pour Della Robbia

Liens externes[modifier | modifier le code]