Fédération générale du travail de Belgique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Fédération générale du travail de Belgique

Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Syndicat
Zone d’influence Drapeau de la Belgique Belgique
Fondation
Fondation 1945
Identité
Siège Rue Haute, 42 - 1000, Bruxelles
Président Rudy De Leeuw
Secrétaire général Marc Goblet
Affiliation européenne Confédération européenne des syndicats
Affiliation internationale Confédération syndicale internationale
Membres 1.500.000
(en 2011)
Slogan « Ensemble, on est plus forts »
Site web www.fgtb.be

La Fédération générale du travail de Belgique (FGTB) (en néerlandais Algemeen Belgisch Vakverbond = ABVV) de tendance socialiste, est par son nombre d’adhérents (plus d’un million cinq cents mille), la deuxième fédération syndicale belge.

La FGTB est membre de la Confédération syndicale internationale (CSI).

Historique[modifier | modifier le code]

Au XIXe siècle, face aux difficultés de survie et aux conditions de travail pénibles et dangereuses, les travailleurs commencent à s’organiser, tout d’abord par la création de caisses d’entraide pour le soutien aux malades, chômeurs et accidentés du travail. Ils se sont ensuite unis en organisations syndicales, par ateliers, entreprises, métiers et secteurs d’activité. Parallèlement l’Europe voit naître le mouvement socialiste.

À la suite de la fondation en 1885 du Parti ouvrier belge (POB), est créée en 1898 la Commission syndicale chargée de la coordination des activités syndicales au sein du pilier socialiste. La croissance rapide du mouvement syndical au cours des premières décennies du XXe siècle conduira à la création en 1937 de la Confédération Générale du Travail de Belgique (CGTB), qui en 1945 prendra sa dénomination actuelle après sa fusion avec d'autres organisations syndicales de gauche (notamment des syndicats communistes et anarcho-syndicalistes nés dans la Résistance).

La FGTB s'est particulièrement démarquée lors de la grève générale de l'hiver 1960-1961, époque où André Renard fut à sa tête.

Les centrales[modifier | modifier le code]

Chaque affilié est membre d'une section régionale ou d'entreprise qui désigne ses représentants auprès du comité régional et/ou de la centrale professionnelle régionale concernée.

La FGTB est composée de 6 centrales professionnelles (ou fédérations sectorielles) qui couvrent tous les secteurs d’activités :

  • La Centrale Générale (CG) est la centrale ouvrière socialiste active dans la construction, l’industrie, les services et le non-marchand. Les principaux secteurs industriels sont la chimie, l’industrie du bois, du verre, les carrières de gravier et de sable ainsi que l’industrie du papier. Elle représente également les intérêts des travailleurs issus des services et du non-marchand. La centrale défend également les intérêts des intérimaires et des ouvrières occupées dans les titres-services. L'ancienne Centrale du Textile, Vêtement, Diamant qui réunissait les ouvriers des secteurs du textile, du vêtement, des blanchisseries, récupération des chiffons, préparation du lin, maîtres tailleurs, fabrication industrielle et artisanale de fourrures, tanneries de peaux, entreprises de distribution des vêtements et textile, de l’industrie diamantaire y est intégrée depuis 2014.
  • Le Syndicat des Employés, Techniciens et Cadres (SETCA) regroupe tous les employés, techniciens et cadres du secteur privé, les enseignants et les employés administratifs de l‘enseignement libre, les travailleurs (ouvriers et employés) du livre, des arts graphiques et des média.
  • La Centrale Générale des Services Publics (CGSP) regroupe toutes les catégories du personnel des entreprises et services publics : chemins de fer, poste, télécommunications, l'aviation, administrations fédérales locales et régionales, parastataux, sociétés publiques de logements sociaux, trams, bus et métro, secteur du gaz et de l'électricité, l'enseignement officiel et subventionné et de la Culture
    C.G.S.P, manifestation de Bruxelles, septembre 2010
    (théâtres, opéras, radios et télévisions publiques y compris communautaires, etc.).
  • La Centrale du Métal (CMB) rassemble les ouvriers du métal, des fabrications métalliques, du secteur de l’électricité, des métaux non ferreux, des métaux précieux, de la sidérurgie, des garages, carrosserie, les marchands de métal et les monteurs, etc.
  • La Centrale de l’Alimentation - Horeca - Services (HORVAL) rassemble tous les ouvriers et ouvrières de l'industrie et du Commerce Alimentaire, les travailleurs de l'Horeca et des Services.
  • L’Union Belge des Ouvriers du Transport (UBOT) regroupe tous les travailleurs du transport, dont les secteurs de la navigation intérieure, des ports, la pêche maritime, le transport routier, la marine marchande etc.

Présidents et secrétaires généraux[modifier | modifier le code]

Le président de la FGTB est actuellement Rudy De Leeuw. Marc Goblet est l'actuel secrétaire général depuis qu'Anne Demelenne a renoncé à sa candidature à la fin de son mandat en octobre 2014 pour raisons de santé.

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Étienne Arcq & Pierre Blaise, « Les organisations syndicales et patronales » dans Dossier du CRISP, n° 68, CRISP, Bruxelles, 2007 (ISBN 978-2-87075099-5)

Liens externes[modifier | modifier le code]