Euechinoidea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Euechinoidea forment une sous-classe d'échinodermes au sein de la classe des oursins (Echinoidea).
Elle comporte la très large majorité des espèces actuelles d'oursins, et semble être apparue au Trias[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Presque tous les oursins actuels sont des Euechinoidea : les exceptions appartiennent à l'ordre des Cidaroida, souvent cantonné aux grands fonds ou à certaines niches écologiques plus ou moins extrêmes.

La sous-classe des Euechinoidea comporte à la fois des oursins réguliers (forme sphérique avec la bouche en bas et l'anus en haut) et des oursins irréguliers (ne suivant pas cette conformation canonique : plats, allongés, en forme de cœur...).

  • Le test (coquille) est composé de 10 colonnes de plaques ambulacraires et interambulacraires, réparties selon une symétrie radiale bipentaradiaire (2x5). Elles sont composées de calcaire renforcé de monocristaux de calcite.
  • Les radioles (piquants) sont recouvertes d'un fin épiderme cilié, qui empêche les algues de s'y développer (contrairement à leur groupe frère, les cidaroida).
  • Ces oursins sont équipés de sphaeridia sur leur test (organes sensoriels).
  • Ils possèdent également des pédicellaires, de type globulaire ou à 3 mors[1].

Classification[modifier | modifier le code]

Selon World Register of Marine Species (12 Septembre 2013)[2] : ...

Selon ITIS (12 Septembre 2013)[3] :

Selon NCBI (12 Septembre 2013)[4] :


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Kroh, A. & Smith, A. B. 2010, « The phylogeny and classification of post-Palaeozoic echinoids. », Journal of Systematic Palaeontology 8, 147-212.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Euechinoidea (Bronn, 1860) », sur le site du Natural History Museum (consulté le 25 octobre 2013)
  2. World Register of Marine Species, consulté le 12 Septembre 2013
  3. ITIS, consulté le 12 Septembre 2013
  4. NCBI, consulté le 12 Septembre 2013