Entrons dans la danse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Entrons dans la danse

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Ginger Rogers et Fred Astaire

Titre original The Barkleys of Broadway
Réalisation Charles Walters
Scénario Betty Comden
Adolph Green
Sidney Sheldon
Acteurs principaux
Sociétés de production Metro-Goldwyn-Mayer
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre film musical
Sortie 1949
Durée 109 min (1 h 49)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Entrons dans la danse (The Barkleys of Broadway) est un film musical américain de Charles Walters, produit par Arthur Freed, tourné en 1949.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À la sortie d’une grande première, Josh (Fred Astaire) et Dinah (Ginger Rogers) Barkley prennent part à une grande réception où ils rencontrent Jacques Barredout (Jacques François), dramaturge français émigré aux États-Unis. Celui-ci, non fervent des comédies musicales, leur conseille de s’orienter vers la tragédie. Après une expérience pourtant réussie, Josh et Dinah décident de retourner à leurs premières amours en enchaînant sur un final dansé.


Commentaires[modifier | modifier le code]

C’est le retour du couple Astaire/Rogers. Le scénario se prêtait à ses retrouvailles puisqu’il mettait en scène deux danseurs au sommet de leur gloire. Dans le numéro en solo de Fred Astaire « Shoes with Wings On », il se mesure à des chaussures enchantées.
Ce film reprend et explique l’opposition entre le classique et le moderne qu’illustrait L'Entreprenant Monsieur Petrov.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le film avait été mis en chantier avec Judy Garland dans le premier rôle féminin, reconstituant ainsi le duo de Parade de printemps, pour en constituer une suite officieuse, montrant le couple quelques années plus tard. Le réalisateur, Charles Walters était d'ailleurs un de ses meilleurs amis. Judy Garland, qui était devenue dépendante des médicaments à cette époque, était épuisée nerveusement et ne fut pas en mesure de jouer. Astaire et Garland devaient ensuite figurer à l'affiche de Mariage royal, mais abandonna également la production juste avant le début du tournage, ce qui causa la fin de son contrat avec la MGM.
  • Ginger Rogers fut sollicitée après avoir envoyé un télégramme de félicitation pour Parade de printemps au producteur Arthur Freed. Astaire et Rogers étaient restés en bons termes, mais l'occasion de tourner à nouveau ensemble ne s'était plus présentée, et Rogers avait de son côté abandonné la comédie musicale pour se consacrer à des rôles plus dramatiques.
  • Le film est le dixième et dernier réunissant Fred Astaire et Ginger Rogers, dix ans après le précédent, La Grande Farandole (1939). C'est le seul tourné pour la MGM et non la RKO, et le seul en couleur.
  • D'abord venu à Hollywood pour jouer le rôle principal de Lettre d'une inconnue (1948) (qui, pour avoir trop tardé, alla finalement à Louis Jourdan), Jacques François attendra plusieurs mois avant d'être choisi pour interpréter Jacques Barredout dans Entrons dans la danse, son unique film américain avant son retour en France.

Liens externes[modifier | modifier le code]