Enter the Void

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Enter the Void

Titre original Enter the Void
Réalisation Gaspar Noé
Scénario Gaspar Noé
Lucile Hadzihalilovic
Acteurs principaux

Nathaniel Brown
Paz de la Huerta

Sociétés de production Wild Bunch (société)
Les Films de la Zone
Fidélité Films
Pays d’origine France
Genre Drame fantastique
Sortie 2010
Durée 161 minutes ou 142 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Enter the Void est un film écrit et réalisé par Gaspar Noé, avec Nathaniel Brown et Paz de la Huerta. Ce film est sorti en France le 5 mai 2010.

Ce film a été présenté en compétition au Festival de Cannes 2009, le 22 mai 2009.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Oscar et sa sœur Linda habitent depuis peu à Tokyo. Oscar survit de petits deals de drogue alors que Linda est stripteaseuse dans une boîte de nuit. Un soir, dénoncé par un de ses clients et ami, Oscar est abattu par la police dans les toilettes d'un bar. Alors que son âme se détache de son corps, Oscar se souvient de sa promesse jadis faite à sa sœur de ne jamais l'abandonner. Commence alors une longue errance de l'esprit à travers Tokyo…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre : Enter The Void
    • Titre belge : Soudain le vide
  • Réalisation : Gaspar Noé
    • Premier assistant réalisateur : Hideaki Jimbo et Michael Williams
    • Second assistant réalisateur : Marielou Bélisle-Pierre
  • Scénario : Gaspar Noé et Lucile Hadzihalilovic
  • Producteur : Pierre Buffin, Olivier Delbosc, Vincent Maraval, Marc Missonnier, Gaspar Noé
  • Dialogues : Gaspar Noé
  • Décors : Marc Caro
    Kikuo Ohta
  • Costumes : Nicoletta Massone
    Jean Carrière
    Tony Crosbie
  • Son : Lars Ginzel
    Ken Yasumoto
  • Distribution : Wild Bunch Distribution
  • Budget : 10 000 000 euros
  • Directrice du casting : Kathryn Taylor
    • Casting : Helene Rousse
  • Superviseur des effets spéciaux : Pierre Buffin
  • Directeur de la photographie : Benoît Debie
  • Directeur des effets sonores : Thomas Bangalter
  • Superviseur du design sonore : Ken Yasumoto
  • Ingénieur du son : Lars Ginzel
  • Monteur : Gaspar Noé, Marc Boucrot, Jérôme Pesnel
  • Budget :
    • 10 millions d'euros (approximatif)
    • 12 millions de dollars (approximatif)
  • Année : 2010
  • Durée : 161 minutes / 141 minutes (version blu-ray)
  • Genre : Drame fantastique
  • Pays : Drapeau de la France France
  • Langues de tournage : anglais, japonais
  • Format : Couleur - 2.35 : 1 - 35mm - Dolby Digital - DTS
  • Interdit aux moins de 16 ans lors de sa sortie en salle en France, interdit aux moins de 18 ans en Suisse.

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (V. F.) sur le site d’AlterEgo (la société de doublage[1])

Production[modifier | modifier le code]

Scénario[modifier | modifier le code]

Gaspar Noé s'est inspiré du Bardo Thödol, ou Livre tibétain des morts. Dans un entretien[2] donné à Julien Hairault pour le site Versusmag, il raconte :

" Je me suis aussi beaucoup inspiré d’un Livre des morts Tibétain – celui dont on parle dans le film, que j’ai découvert à l’âge de 18 ans, à une époque où je lisais beaucoup de choses au sujet de la mort et de la réincarnation. Je me suis vraiment énormément renseigné sur ce livre, apprenant au passage qu’il avait aussi beaucoup inspiré Philip K. Dick, et j’ai décidé d’adopter sa structure au moment de la mort d’Oscar. Ce livre parle du voyage de l’esprit qui s’effectue entre la mort et la réincarnation, un voyage censé durer 49 jours. Je n’ai pas été fidèle à 100 % au bouquin, mais j’ai quand même tenu à bien mettre en scène ce voyage astral totalement dis-fonctionnel et lumineux, d’où l’importance, surtout dans la scène de fin, de ces jeux de lumière lors des scènes de baise à l’hôtel, où la lumière émane des corps. " [2]

Dans le film, Alex a prêté un exemplaire du Bardo Thödol à Oscar pour qu'il le lise. Une scène les montre tous les deux en train de discuter du livre. Gaspar Noé traite le livre des morts de façon métaphysique.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a débuté le 19 octobre 2007.

Lieux de tournages 

Effets spéciaux[modifier | modifier le code]

Effets visuels[modifier | modifier le code]

Fidélité Films a acheté, fin décembre 2007, les droits de 10 minutes de visuels conçus par le vidéo jockey Glennwiz afin de les utiliser dans Enter the Void. Il s'agit du premier contrat cinématographique de cet artiste norvégien de 31 ans[Quand ?].

L'intégralité du film est filmée en caméra subjective ou dans le dos l'acteur principal Nathaniel Brown, de sorte qu'on ne le voit que peu de fois, et rapidement, de face, dans un miroir.

Le générique d'ouverture du film utilise le single "Freak" du groupe LFO, extrait de l'album "Sheath" (2003).

Musiques[modifier | modifier le code]

Musiques principales présentes dans le film :

  1. LFO - Freak
  2. Cristian Vogel - Bite and scratch
  3. Cristian Vogel - Cancion sintecta
  4. Delia Derbyshire - Air
  5. Johann Sebastian Bach - Air on a G string
  6. Coil - ANS-One
  7. Throbbing Gristle - Hamburger lady

La liste complète des musiques que l'on peut entendre dans le film est disponible sur le site Le temps détruit tout.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses 
Nominations 

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]