Elisabeth Waldheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Waldheim (homonymie).


Élisabeth Waldheim (née Ritschel) (née le 13 avril 1922) est la veuve de Kurt Waldheim, l'ancien Secrétaire-Général d'ONU et Président de l'Autriche. Elle fut la première dame d'Autriche de 1986 à 1992.

Née à Vienne, elle est l'aînée des trois filles de Wilhelm Ritschel et de sa femme Hildegarde. Son père, officier militaire dans l'armée impériale, est devenu homme d'affaires après la chute de l'empire des Habsbourg. Élisabeth a reçu son nom de l'ancienne impératrice autrichienne Élisabeth de Bavière et était même surnommée « Sissy ».

Élisabeth a étudié le droit à l'Université de Vienne, où elle a rencontré Kurt Waldheim pour la première fois. Ils se sont mariés à Vienne le 19 août 1944, au milieu de la Seconde Guerre mondiale. Leur première fille Lieselotte est née en 1945.

Élisabeth a renoncé à son propre travail pour soutenir la carrière diplomatique et politique de son mari, devenu le ministre autrichien des affaires étrangères et Secrétaire Général de l'ONU. En 1986, il a été élu Président de l'Autriche et elle est devenue Première Dame d'Autriche.

Le couple a eu trois enfants : une fille Lieselotte Waldheim-Natural qui travaille aux Nations unies, une autre fille Christa Waldheim-Karas qui est devenue artiste et a épousé Othmar Karas, un député européen de nationalité autrichienne, et un fils Gerhard Waldheim qui est un banquier d'investissement.

Madame Waldheim parle l'allemand, l'anglais et le français. Selon Dan van der Vat, Elisabeth Waldheim était une nazie convaincue. Elle était également la fille d'un nazi autrichien. [1].


Références[modifier | modifier le code]

  1. Senta Ziegler: "Österreichs First Ladies". Wien. Ueberreuter 1999