El Malah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
El Malah
Noms
Nom algérien المالح
Nom amazigh ⵍⵎⴰⵍⴻⵃ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Aïn Témouchent
Daïra El Malah
Code ONS 4614
Indicatif (213) 07
Démographie
Population 18 944 hab. (31/12/2010 - estimation[1])
Densité 274 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 23′ 33″ N 1° 05′ 35″ O / 35.392592, -1.09294135° 23′ 33″ Nord 1° 05′ 35″ Ouest / 35.392592, -1.092941  
Superficie 69,18 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya d'Aïn Témouchent
Localisation de la commune dans la wilaya d'Aïn Témouchent

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
El Malah

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
El Malah

El Malah (anciennement Rio Salado) est une ville du nord ouest de l'Algérie (11 km d'Ain Temouchent, 58 km d'Oran, 60 km de Sidi Bel Abbès et 80 km de Tlemcen).

Géographie[modifier | modifier le code]

Actuellement, cette ville compte 16 000 habitants (2002) dont plus de la moitié sont des jeunes de moins de 25 ans. Le taux de chômage y est très important et la plupart des gens travaillent dans les villes limitrophes (Aïn Témouchent, Oran, etc.) Région autrefois viticole par excellence, elle garde toujours son aspect agricole (climat méditerranéen doux, pluviométrie supérieure à 450 mm par an, sol d'origine volcanique) et touristique (montagnes « Dhar El Menjel », « Aïcha touila », vallée de Oued El-Malah)

Sur les massifs, on retrouve des carrières de graviers et du marbre. Leur exploitation met en danger l'équilibre géographique et écologique de cette magnifique région.

Situation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’El Malah
Terga Ouled Boudjemaa; Hassi El Ghella Hassi El Ghella
Terga El Malah Hammam Bou Hadjar
Chaabat El Leham Chaabat El Leham Chaabat El Leham

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom vient de sa rivière salée « Oued El-Malah » qui prend source dans les montagnes de Tessala et se jette en Méditerranée sur la plage de Terga (ou plage de Oued El-Malah).

Histoire[modifier | modifier le code]

Région appelée « Flumen Salsum » par les Romains, « Ghazouiya » depuis la bataille qui opposa Turcs et Espagnols en 1518 où mourut le célèbre Bab Aroudj, dit Arudj Barberousse, puis, pendant toute la période coloniale[2] « Rio salado », nom donné par les colons espagnols qui se sont établis dès 1857 et depuis 1962, El-Malah.

La présence humaine remonte très loin comme le prouve la découverte de « l'homme de Rio salado » qui vivait dans cette région il y a 50 000 ans dans les grottes du mont Sidi Kacem.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site officiel de la wilaya d'Aïn Témouchent
  2. Sur la période coloniale, lire Yasmina Khadra, "Ce que le jour doit à la nuit", 2008, Julliard, ainsi que le témoignage d'André Montero, "Rio Salado", éditions Privas