Chentouf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chentouf
Noms
Nom algérien شنتوف
Nom amazigh ⵛⴻⵏⵜⵓⴼ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Aïn Témouchent
Daïra Hammam Bou Hadjar
Code ONS 4611
Démographie
Population 2 940 hab. (31/12/2010 - estimation[1])
Densité 51 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 18′ 13″ N 1° 01′ 46″ O / 35.303673, -1.029314 ()35° 18′ 13″ Nord 1° 01′ 46″ Ouest / 35.303673, -1.029314 ()  
Superficie 57,63 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya d'Aïn Témouchent
Localisation de la commune dans la wilaya d'Aïn Témouchent

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Chentouf

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Chentouf

Chentouf, anciennement Le Keroulis, est une commune de la wilaya de Aïn Témouchent en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Chentouf
Hammam Bou Hadjar Hammam Bou Hadjar Hammam Bou Hadjar
Chaabat El Leham Chentouf Hassasna
Aïn Témouchent Aghlal Aghlal

Histoire[modifier | modifier le code]

Histoire administrative[modifier | modifier le code]

La commune de Chentouf tient son origine, ou son noyau initial, du domaine du Kéroulis[2], qui était en 1960 la plus grande exploitation viticole d'Algérie, exploitée en société anonyme, fondée en 1919, par la famille Germain, déjà viticulteurs dans la Mitidja. Ce domaine était compris dans le douar Souf-el-Tell, constitutif de la commune mixte d'Aïn Témouchent[3]. La commune n'est pas constituée dès la dissolution en 1956 de la commune mixte, mais quelque temps plus tard, sous le nom de Kéroulis, par le remembrement de fractions du territoire de l'ancienne commune mixte rattachées aux communes de De Malherbe, Laferrière et Hammam Bou Hadjar[4].

Le centre urbanisé de la commune a aussi la même origine, puisqu'il s'agit du village précaire des salariés permanents et saisonniers du domaine, reconstruit en dur à partir de 1956, et nommé alors « cité ouvrière du douar Chentouf »[5].

La commune du Kéroulis est absorbée après l'indépendance de l'Algérie par celle d'Aïn Témouchent[6] ; la localité est renommée Chentouf, et enfin reprend son rang de commune lors de la réforme territoriale de 1984.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site officiel de la wilaya d'Aïn Témouchent
  2. Le nom du domaine provient de celui d'un djebel situé dans sa partie nord
  3. Michel Launay, Paysans algériens 1960-2006, Karthala 2007, (ISBN 9782845869127), p.75
  4. Cf. Tableaux des communes d'Algérie par département, Journal officiel de la République algérienne du 7 décembre 1965, p.1101 ; Lire en ligne
  5. D'après Michel Launay, Paysans algériens, opus cité, p. 57
  6. Journal officiel algérien no 63-35 du 31 mai 1963, décret no 63-189 du 16 mai 63, portant réorganisation territoriale des communes, p. 570.