Eitel-Frédéric Ier de Hohenzollern-Hechingen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eitel-Frédéric Ier de Hohenzollern-Hechingen

Description de l'image Eitelivs Fridericvs Comes Zollerensis.jpg.

Titre

Comte de Hohenzollern-Hechingen

28 mars 157616 janvier 1605
(28 ans, 9 mois et 19 jours)

Prédécesseur Création du titre
Successeur Jean Georges de Hohenzollern-Hechingen
Biographie
Titulature Comte de Hohenzollern-Hechingen
Dynastie Maison de Hohenzollern-Hechingen
Nom de naissance Eitel Friedrich von Hohenzollern
Naissance 7 septembre 1545
Sigmaringen
Décès 16 janvier 1605 (à 59 ans)
Hechingen
Sépulture Hechingen
Père Charles Ier de Hohenzollern
Mère Anne de Bade-Durlach
Conjoints Véronique von Ortenburg
Sibilla von Simmern
Jeanne von Eberstein
Enfants Ernest (1575-mort jeune)
Jean Georges de Hohenzollern-Hechingen (1577-1623)
Maximilienne (1580-1633)
Jeanne de Hohenzollern (1581-1634)
Religion Catholicisme romain
Description de l'image Hohenzollern-Hechingen-1.PNG.

Eitel-Frédéric Ier de Hohenzollern-Hechingen, ou Eitel-Frédéric IV de Hohenzollern (en allemand Eitel-Friedrich Ier von Hohenzollern-Hechingen), né à Sigmaringen le 7 septembre 1545 et décédé à Hechingen le 16 janvier 1605[1], est le premier comte de Hohenzollern-Hechingen de 1576 à 1605.

Famille et biographie[modifier | modifier le code]

il est le fils aîné survivant de Charles Ier de Hohenzollern (1516-1576) et de Anne de Bade-Durlach (1512-1579). Il fait bâtir le château d'Hechingen de style Renaissance, ainsi que d'autres édifices à vocation religieuse et hospitalière autour de son fief[2], lequel est considéré comme un centre culturel. Son goût pour les arts lui a conféré le surnom de "Magnifique" ("Der Prächtige"). Une plaque funéraire en bronze recouvre son cœur dans l'église Sankt Luzen à Hechingen, elle porte l'inscription suivante : "Ubi thesaurus meus, ibi cor meum".

Détail de la Tapisserie représentant l'union Hohenzollern-Hechingen - Zimmern c1575

Mariages et descendance[modifier | modifier le code]

Eitel-Frédéric Ier de Hohenzollern-Hechingen épouse en premières noces à Sigmaringen par contrat conclu le 22 juin 1568 Véronique von Ortenburg (†23 mars 1573), fille de Charles I Comte von Ortenburg et de Maximilienne von Frauenberg zum Haag. Ce mariage est demeuré sans postérité.

Veuf, Eitel-Frédéric Ier de Hohenzollern-Hechingen épouse en secondes noces à Messkirch le 5 février 1574 Sibilla von Simmern, née à Messkirch le 8 octobre 1558, décédée à Hechingen le 8 octobre 1599, fille de Froben Christophe von Simmern (1519-1566) et de Kunigunde von Eberstein (1524-1601)

Quatre enfants sont nés de cette union[1] :

  • Ernest de Hohenzollern-Hechingen (né en 1575- mort jeune)

De nouveau veuf, Eitel-Frédéric Ier de Hohenzollern-Hechingen épouse en troisièmes noces vers le 1er mars 1601 Jeanne von Ebestein (†à Ranshofen le 22 avril 1633), fille de Philippe II Comte von Ebestein. Ce dernier mariage est resté sans postérité.

Hechingen - Klosterkirche St. Luzen

Origine de sa Maison[modifier | modifier le code]

À la mort de son père - en 1576 - le comté de Hohenzollern est partagé entre les trois frères :

Il fonde alors la lignée des Hohenzollern-Hechingen.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Eitel-Frédéric Ier de Hohenzollern-Hechingen appartient à la quatrième branche (lignée Hohenzollern-Hechingen) issue de la première branche de la Maison de Hohenzollern. Cette lignée appartient à la branche souabe de la Maison de Hohenzollern, elle s'éteint en 1869 à la mort de Constantin de Hohenzollern-Hechingen.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes et Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Detlev Schwennicke, Europaïsche Stammtafeln, Neue Folge, Band I.1 Tafel 122, Frankfurt am Main, 1998
  2. Archiv für die Geistlichkeit der Oberrheinischen Kirchenprovinz, [In der] Herder['schen Kunst- und Buchhandlung], 1838, S. 293 (Digitalisat)