Christophe de Hohenzollern-Haigerloch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Christophe de Hohenzollern-Haigerloch

Titre

Comte de Hohenzollern-Haigerloch

28 mars 157621 avril 1592
(16 ans, 0 mois et 24 jours)

Prédécesseur Création du titre
Successeur Jean-Christophe de Hohenzollern-Haigerloch
Biographie
Titulature Comte de Hohenzollern-Haigerloch
Dynastie Maison de Hohenzollern
Nom de naissance Christoph von Hohenzollern
Naissance 20 mars 1552
Bourges
Décès 21 avril 1592 (à 40 ans)
Château de Haigerloch
Sépulture Château de Haigerloch
Père Charles Ier de Hohenzollern
Mère Anne de Bade-Durlach
Conjoint Catherine von Welsperg
Enfants Marie Salomé (1578-1647)
Anne ( - 1647)
Jean Christophe de Hohenzollern-Haigerloch (1586-1620)
Charles de Hohenzollern-Haigerloch (1588-1634)
Marie Sidonie (?-?)
Jacobée ( - après 1607)
Religion Catholicisme romain

Christophe de Hohenzollern-Haigerloch, (en allemand Kristof von Hohenzollern-Haigerloch), né à Bourges le 20 mars 1552, décédé au château de Haigerloch le 21 avril 1592[1] est Comte de Hohenzollern-Haigerloch de 1576 à 1592.

Famille et biographie[modifier | modifier le code]

Il est le troisième fils survivant de Charles Ier de Hohenzollern (1516-1576) et de Anne de Bade-Durlach (1512-1579). Son frère Charles et lui étudient ensemble à l'université de Fribourg-en-Brisgau puis à Bourges en France. En 1576 lors du partage des territoires sur lesquels régnait feu son père, il reçoit le Comté de Haigerloch d'une taille restreinte dans laquelle vivent seulement dix mille habitants. Il se soucie intensément de l'administration de ses terres et entreprend d'importants travaux à sa résidence de Haigerloch. Son épouse et lui sont les fondateurs de l'église de la Sainte-Trinité à Haigerloch.

Schlosskirche Haigerloch 2010

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Christophe de Hohenzollern-Haigerloch épouse à Sigmaringen le 19 octobre 1577 Catherine von Welsperg, décédée à Haigerloch après 1608, fille de Christophe Chevalier von Welsperg et de Dorothée Lucie von Firmian.

Six enfants sont nés de cette union[1] :

  • Marie-Salomé (Maria Salome Kunigunda) de Hohenzollern-Haigerloch (née à Haigerloch en 1578, décédée à Inzigkofen en février 1647), religieuse à Inzigkofen à partir de 1594.
  • Anne (Anna Dorothea) de Hohenzollern-Haigerloch, décédée à Sigmaringen le 8 février 1647, Prieure à Inzigkofen.
  • Sidonie (Maria Sidonia) de Hohenzollern-Haigerloch, religieuse à Söfflingen.
  • Jacobée (Jakobe) de Hohenzollern-Haigerloch, décédée après 1607

Origine de sa Maison[modifier | modifier le code]

À la mort de Charles Ier de Hohenzollern, la principauté de Hohenzollern est divisée entre ses trois fils :

Christophe de Hohenzollern-Haigerloch fonde la lignée de Hohenzollern-Haigerloch qui s'éteindra dès 1634. Son fils Jean-Christophe lui succède en 1592.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Christophe de Hohenzollern-Haigerloche appartient à la quatrième branche issue de la première branche de la Maison de Hohenzollern. Cette lignée appartient à la branche souabe de la dynastie de Hohenzollern.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes et Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Detlev Schwennicke, Europaïsche Stammtafeln, Neue Folge, Band I.1 Tafel 119A, Frankfurt am Main, 1998