Dysplasie campomélique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dysplasie campomélique
Référence MIM 114290
Transmission Dominante
Chromosome 17q24.3-q25.1
Gène SOX9
Empreinte parentale Non
Mutation Ponctuel d'un seul nucléotide
Mutation de novo Presque toujours
Anticipation Non
Porteur sain Sans objet
Prévalence 1 sur 40 000 à 80 000
Pénétrance 100 %
Maladie génétiquement liée Syndrome coxo-podo-patellaire[1]
Syndrome de Pierre Robin[2]
Diagnostic prénatal Possible
Liste des maladies génétiques à gène identifié

Décrit pour la première fois en 1947[3], la dysplasie campomélique est une maladie héréditaire de l'os se caractérisant par un visage typique avec une hypoplasie du maxillaire inférieure et fente palatine (séquence de Pierre Robin), les os longs raccourcis et courbés et des pieds bots. Les autres signes de cette maladie sont une ostéomalacie de la trachée, responsable d'une insuffisance respiratoire souvent mortelle, et une ambiguïté des organes sexuels externes ou des organes sexuels féminins chez les individus au caryotype XY.

La plupart des enfants meurent le premier mois de vie. Les complications des survivants comprennent : une scoliose progressive, des compressions médullaires, des troubles respiratoires et des troubles de l'audition.

Le diagnostic repose sur la clinique, le seul gène connu responsable de cette pathologie est le SOX9 localisé sur le chromosome 17. Le séquençage de ce gène retrouve dans 95 % la mutation. Les autres anomalies génétiques responsables sont une micro délétion ou une translocation réciproque.

Le diagnostic anténatal est possible. Les autres maladies héréditaires de l'os létales sont principalement l'ostéogenèse imparfaite, l'hypophosphatasie et éventuellement le nanisme thanatophore.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mansour S, Offiah AC, McDowall S, Sim P, Tolmie J, Hall C. The phenotype of survivors of campomelic dysplasia. J Med Genet. 2002; 39: 597–602
  2. Jakobsen LP, Ullmann R, Christensen SB, Jensen KE, Molsted K, Henriksen KF, Hansen C, Knudsen MA, Larsen LA, Tommerup N, Tumer Z. Pierre Robin sequence may be caused by dysregulation of SOX9 and KCNJ2. J Med Genet. 2007; 44: 381–6
  3. Caffey J. P. Prenatal bowing and thickening of tubular bones, with multiple cutaneous dimples in arms and legs: a congenital syndrome of mechanical origin. Am. J. Dis. Child. 74: 543-562, 1947.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Sheila Unger, Gerd Scherer, Andrea Superti-Furga, Campomelic Dysplasia in GeneTests: Medical Genetics Information Resource (database online). Copyright, University of Washington, Seattle. 1993-2008 [1]