Diagramme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Diagramme circulaire ou « camembert ».

Sur les autres projets Wikimedia :

Un diagramme est une représentation visuelle simplifiée et structurée des concepts, des idées, des constructions, des relations, des données statistiques, de l'anatomie etc. employé dans tous les aspects des activités humaines pour visualiser et éclaircir la matière. Un diagramme permet aussi de décrire des phénomènes, de mettre en évidence des corrélations en certains facteurs ou de représenter des parties d’un ensemble.

Mathématiques[modifier | modifier le code]

En mathématiques, un diagramme est un schéma utilisé pour représenter des objets et servant de support du raisonnement.

  • Les diagrammes de Venn ou diagrammes d’Euler, sont utilisés pour représenter des ensembles ainsi que leurs éléments. Les éléments y figurent comme des points ou des petites croix, entourés par une courbe fermée qui forme l’ensemble. Dans le cas où l’ensemble contient un trop grand nombre d’éléments, seul l’ensemble est représenté par la partie du plan intérieure à la courbe.
  • Les diagrammes de Caroll sont utilisés pour représenter les ensembles. Un ensemble E est représenté par la portion du plan délimitée par un carré et un sous-ensemble de E est représenté par des régions obtenues en partageant ce carré à l’aide de droites parallèles aux côtés du carré.
  • Diagramme cartésien ou Diagramme des relations. Soit E et F deux ensembles et \mathcal R une relation de E vers F. Les éléments de E sont représentés par des points sur une droite, et les éléments de F sont représentés par des points sur une droite perpendiculaire à la première. Lorsqu’un élément x de E est lié à un élément y de F par la relation \mathcal R, une croix est marquée au point d’abscisse x et d’ordonnée y. Ces diagrammes servent en particulier à représenter graphiquement les fonctions.
  • Les diagrammes sagittaux sont utilisés pour représenter les relations. Nous représentons deux ensembles E et F par un diagramme de Venn. Quand un élément de E est en relation avec un élément de F pour une relation \mathcal R, nous joignons x à y par une flèche d’origine x et de but y.
  • Les diagrammes de Hasse sont utilisés pour représenter un ensemble ordonné fini.
Les 3 diagrammes d'Euler à 2 termes.

Physique[modifier | modifier le code]

Chimie[modifier | modifier le code]

  • Les Diagrammes de Sillen permettent la représentation du logarithme base 10 de la concentration des espèces chimiques d'un élément en fonction du pH.

Mécanique[modifier | modifier le code]

Le diagramme est l'angle de rotation du vilebrequin pendant lequel s'effectue une phase du cycle du moteur 2 temps, il existe par conséquent les diagrammes d'admission et les diagrammes d'échappement. Si les diagrammes d'admission sont de 130° les transferts d'admission sont ouverts pendant 130°; le vilebrequin ouvre alors les transferts pendant un angle de 130°.

Archéologie[modifier | modifier le code]

En archéologie, les diagrammes employés sont les diagrammes stratigraphiques utilisés pour représenter les relations d'antériorité, de postériorité et de contemporanéité des unités stratigraphiques déterminés au moment de la fouille. Ils sont également employés pour déterminer les agrégations, c'est-à-dire les ensembles d'unités stratigraphiques correspondant à un même ensemble. Ils sont également des outils principaux pour l'interprétation des événements survenus sur le site.

Informatique[modifier | modifier le code]

Vues d'UML.

Dans le domaine de la programmation informatique également, de nombreux diagrammes sont utilisés, particulièrement dans le langage UML.

Les 13 diagrammes utilisés en langage UML sont dépendants hiérarchiquement et se complètent, de façon à permettre la modélisation d'un projet pendant tout son cycle de vie.

Voir Liste des diagrammes d'UML

Gestion de la qualité[modifier | modifier le code]

Les démarches qualité utilisent de nombreux diagrammes - se reporter à la page gestion de la qualité.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Échecs[modifier | modifier le code]

Jonglerie[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

À la fin du XIXe siècle, Émile Cheysson définit le diagramme par opposition au cartogramme. Pour lui, les diagrammes permettent de montrer l'évolution d'un fait dans le temps alors que les cartogrammes permettent de montrer l'évolution d'un fait dans l'espace. Il considère que le diagramme est généralement rectangulaire avec le temps en abscisse et le fait représenté en ordonnée[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Émile Cheysson, « L'Album de statistique graphique publié par le ministère des travaux publics », Journal de la société de statistique de Paris, no 31,‎ 1890, p. 11-23 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]