Densité du réseau routier par pays

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

On désigne par densité du réseau routier un indicateur défini par le rapport de la longueur du réseau routier à un autre indicateur : la population ou la superficie du pays. Cet indicateur permet de caractériser le niveau de développement du pays mais traduit surtout le poids que représente la gestion des routes pour le pays, particulièrement en ce qui concerne son entretien.


Indicateurs routiers par pays[modifier | modifier le code]

Indicateurs routiers par pays[1]
Population Superficie Routes (km) Trafic Densité
(Millions
d’habitants)
(km2) Total Autoroutes Routes
régionales
(Milliards véh.km) (km/km2) (km/1000
habitant)
Amérique du Nord
Canada (incl. Québec) 32,3 9 093 507 1 408 800 217 300 311,9 0,15 43,6
Québec 7,6 1 667 929 228 300 5 500 24 500 48 0,14 30
États-Unis 294 9 161 979 6 401 399 1 542 322 4 859 077 2088,5 0,69 21,4
Europe
Allemagne 82,5 356 700 626 981 12 037 128 114 620 1,76 7,6
Autriche 8,1 83 858 106 461 2 029 9 960 - 1,27 13,1
Belgique 10,3 30 500 149 018 1 729 12 610 93,1 4,89 14,5
Danemark 5,4 43 098 72 256 978 641 42,5 1,68 13,4
Espagne 44 505 954 163 273 12 777 15 649 236,3 0,32 3,7
Estonie 1,4 45 227 56 756 3 981 6,8 1,25 40,5
Finlande 5,2 338 145 104 000 650 78 168 50,9 0,31 20
France 65 551 000 978 000 11 000 28 000 557 1,77 16,3
Islande 0,3 103 000 10 447 2,5 0,10 34,8
Italie 57 301 302 452 541 26 990 1,50 7,9
Lettonie 2,3 64 589 59 434 6.962 5,4 0,92 25,8
Lituanie 3,5 65 303 80 400 554 6 068 - 1,23 23
Norvège 4,6 385 155 92 513 213 27 039 31,7 0,24 20,1
Pays-Bas 16,2 41 500 131 140 2 400 7 440 92 3,16 8,1
Royaume-Uni 59,6 243 800 417 210 15 429 490 1,71 7
Slovénie 2 20 273 38 540 583 5 898 20,6 1,90 19,3
Suède 9 410 929 138 000 3 064 15 920 75 0,34 15,3
Suisse 7,1 41 285 72 000 1 850 20 000 52 1,74 10,1
Asie
Japon 124 377 737 1 175 397 54 004 3,11 9,5
Afrique
Namibie 2,1 825 418 44 500 0,05 21,2

Densités de réseaux et de population[modifier | modifier le code]

Le graphique ci-après représente les densités de réseaux par pays comparées aux densités de population[1].

Routes-par-pays.svg

Interprétation des indicateurs[modifier | modifier le code]

Densité par habitant[modifier | modifier le code]

Densité par km2[modifier | modifier le code]

Les pays de l’Europe occidentale et le Japon ont une superficie relativement petite et une population importante. Ils présentent des valeurs de densités élevées. Les pays de l’Europe du nord, les États-Unis, le Québec et le Canada présentent des valeurs assez basses dues à leurs grands espaces faiblement peuplés.

Il apparaît ainsi que la Belgique et les Pays-Bas ont la densité de réseau la plus élevée pour ce qui concerne la longueur rapportée à la superficie (avec respectivement 4,89 et 3,16 km/km2).

On peut parallèlement constater que ces mêmes pays, Belgique et Pays-Bas réunis, ont le même nombre d’habitants que la Norvège, la Suède, la Finlande et les trois pays Baltes réunis (à savoir 26 millions) pour des longueurs totales de réseaux respectives de 280 158 km et 662 243 km. Ainsi alors qu’en première analyse, l’indicateur de densité de réseau rapportée à la superficie peut laisser penser une charge importante pour le pays en ce qui concerne l’entretien routier, il apparaît que la charge rapportée à la population est plus importante dans les pays nordiques. Et ceci est d’autant plus vrai que les conditions climatiques y sont particulièrement rudes.

Toutefois cette analyse brute est à nuancer en fonction du niveau de service attendu par la population de chaque pays sur son réseau routier. Les habitants des pays nordiques n’ont en effet pas les mêmes exigences de conditions de circulation que les pays d’Europe tempérée.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]