Deerfield Beach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Deerfield Beach
Image illustrative de l'article Deerfield Beach
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Floride Floride
Comté Broward
Maire Albert R. Capellini
Démographie
Population 76 478 hab. (2006)
Densité 1 976 hab./km2
Géographie
Coordonnées 33° 02′ 12″ N 85° 01′ 55″ O / 33.036667, -85.031944 ()33° 02′ 12″ Nord 85° 01′ 55″ Ouest / 33.036667, -85.031944 ()  
Altitude 4 m
Superficie 3 870 ha = 38,7 km2
· dont terre 34,8 km2 (89,92 %)
· dont eau 3,9 km2 (10,08 %)
Fuseau horaire EST (UTC-5)
Divers
Municipalité depuis 25 juin 1925
Localisation
Carte du comté de Broward
Carte du comté de Broward

Géolocalisation sur la carte : Floride

Voir sur la carte administrative de Floride
City locator 14.svg
Deerfield Beach

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Deerfield Beach

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Deerfield Beach
Liens
Site web http://www.deerfield-beach.com

Deerfield Beach est une ville du comté de Broward en Floride, aux États-Unis, dont la population était estimée à 76 478 habitants en 2006[1]. La ville doit son nom aux nombreux cerfs (deer en anglais) qui peuplaient auparavant la région.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est en 1877 que commence l'histoire de la ville, alors que Miami au sud et Palm Beach au nord sont déjà des localités florissantes. Vers 1890, quelques maisons sont implantées le long de la Hillsboro River. Au printemps 1896, c'est l'arrivée de la Florida East Coast Railway de Henry Morrison Flagler qui traverse ce lieu pour atteindre Miami en longeant la côte. C'est ensuite l'ouverture d'un Post Office, le 22 juin 1898, qui dessert une vingtaine de familles. La petite localité prend alors le nom de Deerfield (en anglais: deer signifie « cerf » ou « biche » et field, « pâturage »), en raison de l'importante population de cervidés qui paissent le long de la Hillsboro River. Rivière qui forme la limite naturelle du village et qui est traversée par un pont de bois menant à une autre petite localité en train de s'agrandir, celle de Boca Raton.

Vers 1910, le village compte quatre ou cinq magasins, le Post Office et deux hôtels. Le développement économique est alors lié à la production agricole, en particulier les tomates qui grâce au dépôt de chemin de fer peuvent être acheminées vers les marchés des grandes villes du nord. En 1911 on drague la Hillsboro River qui devient un canal reliant Deerfield au lac Okeechobee, situé à environ 70 km au nord-ouest.

Le village de Deerfield, qui compte maintenant 1 300 habitants, est incorporé le 11 juin 1925 et George Emory Butler en devient le premier maire. C'est en 1939, que le nom de la localité devient Deerfield Beach et qui compte maintenant 1 800 âmes. C'est dans les années 1940 que le village commence à se tourner vers le tourisme et des hôtels et motels sont construits le long du rivage atlantique. Sous l'impulsion du Lions Club, des équipements, parcs, terrains de baseball, courts de tennis, slips à bateaux et autres places récréatives voient le jour, alors que des banques s'installent.

En 1951, nouveau changement de nom, la ville est rebaptisée City of Deerfield Beach. L'économie s'est maintenant transformée, l'agriculture a fait place au tourisme, à la distribution, à l'industrie et aux services, sa population résidente à l'année dépasse les 50 000 habitants.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dale Allen; Rick Capone, Deerfield Beach, Charleston, SC : Arcadia, 2000. (OCLC 45709739)
  • Marlyn Kemper, Broward's history : from everglades, mangroves, and sawgrass, Hollywood, FL : Historic Broward County Preservation Board. (OCLC 53449209)
  • History, Site officiel de Deerfield Beach.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Annual Estimates of the population for the Incorporated Places of Florida », Bureau du recensement des États-Unis (consulté le 23 février 2008)

Lien externe[modifier | modifier le code]