Danakil (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Danakil

alt=Description de l'image Danakil-grp.jpg.
Informations générales
Naissance 2000
Marly-le-Roi, France
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Reggae roots
Années actives Depuis 2000
Labels Baco Records [1]
Site officiel www.danakil.fr
Composition du groupe
Membres Balik (Guillaume Basile), Das (Mathieu Dassieu), Tom-tom (Thomas Souil), Titi (Thierry Renaud), Dus (Nicolas Dussere), Boris (Boris Arnoux),Fab (Fabien Giroud), Smart (Martin Bisson), Keuj(Jacques Stainton), One (Guillaume Rossignol), Jb (Jean-Baptiste Gerbaux)

Danakil est un groupe de reggae roots, français créé en 2000 et issu de la région parisienne. Très rapidement le groupe a commencé à se produire sur de nombreuses scènes, marquant son identité sonore, la plume toujours aussi aiguisée. Le groupe continue de transmettre son message engagé sur une musique métissée oscillant entre reggae et musique du monde.

Biographie, présentation[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Danakil est un groupe de musique reggae, né en 2000[2] sur les bancs du lycée « Louis de Broglie » de Marly-le-Roi (78) où étudiait alors une bande de copains, musiciens à leurs heures. Le nom Danakil provient d'un désert en Éthiopie.

Danakil effectue sa première tournée en 2005, suite à laquelle le groupe annonce près d'un millier de disques démos vendus. Leur premier album auto-produit, nommé Microclimat, sortira le 28 avril 2006 sur le label Essembe Prod, et sera distribué par Believe Digital. Le succès de ce premier opus amène le groupe à s’investir plus sérieusement dans l’aventure et s’entoure alors du tourneur MusicAction, et se lance alors dans la préparation de leur deuxième album[3].

C'est à travers de nombreux concerts dans les petits bars de l'ouest de la France jusqu'aux plus grandes salles parisiennes (comme l'Élysée Montmartre, en ouverture d'Ismael Isaac), que Danakil s'est enrichi d'un public diversifié et de plus en plus nombreux. Danakil assure des premières parties pour Percubaba, Saïan Supa Crew. Leur entrée dans l'écurie du tourneur Musicaction leur permet d’accéder aux plus grandes scènes de France et d’Europe : le Reggae Sun Ska, Dour festival, Esperanza, SummerJam et de partager la scène avec des groupes de renommée comme les californiens de Groundation.

Danakil sort en 2008 son deuxième album, intitulé Dialogue de Sourds, avec la participation de Mighty Diamonds, General Levy et Jah Mason.

La reconnaissance et la notoriété dans le milieu du reggae[modifier | modifier le code]

Danakil Reggae sun ska 2009
Danakil lors du festival Verjux Saone System le 13 juin 2009

En 2009 et 2010[modifier | modifier le code]

Début 2009, avec près de 300 concerts à son actif, le groupe reçoit comme distinction le titre de meilleur album reggae français 2008 lors du Web Reggae Awards 2008[4]. Le 3 avril 2009, le groupe sort son premier DVD filmé au Cabaret Sauvage (concert en novembre 2008[2]). Cette soirée fut un réel succès et a permis d’obtenir deux heures de captation auditique, quatre heures d’images, avec en plus des bonus sur les coulisses du concerts et de la tournée 2008. Le groupe joue dans la cour des grands depuis sa prestation à l'Olympia en 2009[2]. C'est à ce moment-là que Danakil rend hommage à Édith Piaf avec la reprise du titre Non, je ne regrette rien[2] en version reggae.

En effet, durant plus d’un mois, une équipe composée d'un cameraman et d’un journaliste a suivi le groupe pendant ses répétitions et durant toutes les étapes de la mise en œuvre du projet afin de montrer comment une telle production se met en œuvre aussi bien au niveau artistique, qu’organisationnel. L’objectif étant de fournir au public du groupe un produit complet et de qualité, permettant de découvrir le groupe et la personnalité de chacun de ses acteurs[5].

Le groupe est au programme de la Fête de l'humanité 2010, pour le vendredi 10 septembre sur la grande scène[6]. Pour leur première sortie en Afrique, Danakil a posé ses valises à Bamako au Mali pour un concert dedicace pour le 80e anniversaire du couronnement d'Hailé Sélassié à l'espace culturel Exodus de Bamako en compagnie de Manjul et son écurie de Humble Ark, le 30 octobre 2010. L’engouement du public hors des frontières de l’hexagone incite le groupe à mettre en place une distribution physique en Belgique, au Luxembourg, en Suisse et au Canada.

2011[modifier | modifier le code]

La sortie du troisième album est prévue le 18 février 2011[2], pour la promotion de celui-ci, le groupe n'a pas souhaité user de publicités, annonces radios ou autre et a préféré faire appel à ses fans en créant une street team à travers toute la France pour que dans chaque ville, un bénévole s'occupe de distribuer des flyers, affiches, etc[7]. De plus, le groupe a annoncé que durant la tournée de mars et avril 2011, chaque spectateur se verra offrir un exemplaire édition limitée du nouvel album sur présentation de sa place de concert[8]. Balik, chanteur du groupe, a déclaré que par cette action ils souhaitent répondre à la problématique du téléchargement illégal et essayer de « redonner le goût de l’objet », et « rinciter les gens à se déplacer aux concerts »[9].

L'enregistrement de ce troisième album s'est déroulé entre Paris, Bamako et Kingston. Un choix volontaire du groupe ayant pour but de réaliser un album possédant « une couleur particulière, aussi bien au niveau des instruments utilisés que des collaborations »[10]. Ce choix leur a permis de passer par les studios jamaïcains mythiques de Kingston tel que Tuff Gong. En mars 2011, le label Soul Vybz Music édite deux singles de Balik en solo : "L'avenir" et "Timeline" dans des versions différentes de celles parues sur l'album du groupe[11],[12].

Le 18 mars 2011, Danakil donne un concert exceptionnel au Zénith de Paris avec Rootz Underground en première partie et de nombreux invités surprises : Natty Jean, Winston McAnuff et Matthew McAnuff, les chanteurs du groupe Broussaï ainsi que Papa Style & Baldas[13]. En fin de concert, Daddy Nuttea vient interpréter son énorme succès « Trop peu de temps » puis Brahim de venir interpréter « J'entend les cris ». Le live se termine sur un ultime retour de Danakil pour « Non, je ne regrette rien » la reprise d'Edith Piaf[13].

En mars 2011, le groupe fête ses 10 années d'existence et publie à cette occasion une nouvelle vidéo dans leur collection "Sur la route"[14]. Le 26 novembre 2011, Danakil participe à la fête de l'Humanité de Rouen, où il est le groupe principal.

Le 22 juillet 2011, Danakil se fait l'honneur d'aller jouer sur la grande scène du Paléo Festival de Nyon, le même jour que Soprano et Stromae.

En 2012 et 2013[modifier | modifier le code]

Le 27 février 2012, le groupe remporte les Victoires du reggae 2012, avec le « Meilleur album reggae français »[15]. Le 1er juin 2012, sort le premier album dub du groupe Echos du Dub qui contient les versions dub des morceaux de l'album Echos du Temps produit par Manjul[16],[17]. Ils se produisent aux Solidays le 23 juin 2012, sur la grande scène du festival. Boudés des médias, leur succès populaire est grandissant et ce paradoxe devient symbole de leur pertinence, et source de leur reconnaissance publique[réf. souhaitée]. Le groupe enregistre aussi un titre avec Soldiers of Jah Army sur leur album Strenght to survive. Le 16 juillet 2012, le groupe annonce via une vidéo postée sur Twitter[18] la sortie prochaine d'un nouvel album live (CD et DVD) enregistré en mars 2012 à la Cigale de Paris[19]. Cet album (Live on Air à la Cigale) sort le 1er octobre 2012.

Le 17 février 2013, le groupe remporte dans les Victoires du Reggae 2013 : le meilleur album dub de l'année (Echos du Dub) et le meilleur album live (Live on Air à la Cigale)[20]. Danakil s'impose aujourd'hui comme un groupe de référence sur la scène reggae française.

Style, univers musical[modifier | modifier le code]

Leurs chansons sont pleines d'humanisme avec des textes clairs et militants, Balik puise son inspiration dans les faits d'actualité qu'il dénonce avec poésie et détermination[2] en posant un regard critique sur le monde actuel[21].

On peut citer entre autres comme thématiques les inégalités Nord-Sud[22], les difficultés de l'Afrique[23], l'hypocrisie des hommes politiques [24], les problèmes climatiques[25], la liberté des peuples[26] et d'une manière plus générale les dérives de la société de consommation[27],[28]. À travers leurs chansons, Danakil nous propose une idée d'un monde idéal utopique que l'on peut supposer inspirée de valeurs libertaires[29] et nous invite à prendre conscience de l'urgence de la situation[30]. En plus de ces textes très engagés, Danakil aborde aussi des sujets plus légers comme l'amour[31], le temps qui passe[32], l'envie de voyager[33] et de découvrir le monde[34].

Comme influences musicales le groupe cite Mighty Diamonds, Israel Vibration, Third World, Don Carlos, Bob Marley, Peter Tosh, Bunny Wailer, Steel Pulse, Brahim et bien d'autres[35].

Membres du groupe[modifier | modifier le code]

  • Chant, composition du groupe : Balik
  • Saxophone : Das (le coach)
  • Trompette : Tom-Tom
  • Trombone : Big Keuj
  • Basse : Massif-Boris
  • Guitares : Papa Dus et Fab
  • Batterie : Titi (le duc)
  • Claviers : Smarties
  • Percussions : One ou Manjul

Discographie[modifier | modifier le code]

Album[modifier | modifier le code]

Single[modifier | modifier le code]

Clip[modifier | modifier le code]

Apparitions[modifier | modifier le code]

  • 2009
On est menacé avec Papa Style & Baldas (sur l'album Aranaque Légal)
Le Cours De L'Histoire avec Broussaï (sur l'album Perpectives)
  • 2010
Le Devoir Sacré avec Papa Style & Baldas (sur l'album Blasés Du Boulot)
Tempest vibe avec Elisa Do Brasil (sur l'album First Stroke)
  • 2011
Bomba Rumba avec General Levy (sur l'album We Progressive)
  • 2012
C'est elle avec Natty Jean (sur l'album Santa Yalla)
Everything Changes avec Soldiers of Jah Army (en téléchargement gratuit[38])
Gardien du temple avec Daddy Nuttea (sur l'album Mister Reggae Music)[39]

Distinction[modifier | modifier le code]

  • Web Awards Reggae 2008 : Meilleur album reggae français.
  • Victoires du reggae 2012 : Meilleur album reggae français.
  • Victoires du reggae 2013 : Meilleur album dub de l'année et meilleur album live de l'année.

Galerie photos[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site de baco records
  2. a, b, c, d, e et f l'Humanité Dimanche, supplément de l'Humanité du jeudi 2 septembre 2010, p.  14
  3. Site du label, consulté le 2 octobre 2011.
  4. Site de reggae tom : Palmarès du "Web Reggae Awards 2008", consulté le 3 avril 2009.
  5. Site de Danakil (voir page Groupe), consulté le 8 juin 2010.
  6. l'Humanité Dimanche, supplément de l'Humanité du jeudi 2 septembre 2010, p.  54
  7. Site de Danakil, page sur le Street Team, consulté le 17 novembre 2010.
  8. Musikresiste.com, consulté le 15 février 2011.
  9. Troisième teaser de l'album, interviews, consulté le 15 février 2011.
  10. Interview du groupe, consulté le 2 octobre 2011.
  11. News sur reggae.fr, consulté le 2 octobre 2011.
  12. Site de SoundCloud
  13. a et b Déroulement du concert au Zénith de Paris - Reggae.fr, consulté le 12 mai 2011.
  14. Site de YouTube
  15. Site de reggae.fr, pages sur résultats des victoires du reggae 2002, consulté le 20 mars 2012.
  16. Chronique de reggaefrance sur l'album Echos du Dub, consulté le 16 juillet 2012.
  17. News du site officiel de Danakil, consulté le 16 juillet 2012.
  18. Tweet du 16 juillet 2012, consulté le 16 juillet 2012.
  19. Teaser posté sur le Twitter du groupe, consulté le 16 juillet 2012.
  20. Site de Reggae.fr, victoires du reggae 2013 : Les résultats, consulté le 18 février 2013.
  21. Paroles du titre "Regards Croisés" de l'album Echos du Temps consulté le 2 octobre 2011.
  22. Paroles du titre "Nord-Sud" de l'album Dialogue de Sourds, consulté le 2 octobre 2011.
  23. Paroles du titre "Africavi" de l'album Microclimat
  24. Paroles du titre "Ils nous disent" de l'album Microclimat, consulté le 2 octobre 2011.
  25. Paroles du titre "La faille" de l'album Microclimat, consulté le 2 octobre 2011.
  26. Paroles du titre "Free" de l'album Echos du Temps consulté le 2 octobre 2011.
  27. Paroles du titre "L'ère moderne" de l'album Dialogue de Sourds
  28. Paroles du titre "Héritiers du sort" de l'album Echos du Temps
  29. Paroles du titre "Mon île" de l'album Microclimant consulté le 2 octobre 2011.
  30. Paroles du titre "Où le monde va-t-on" de l'album Microclimant consulté le 2 octobre 2011.
  31. Paroles du titre "A tes cotés" de l'album Echos du Temps
  32. Paroles du titre "Les pages se tournent" de l'album Echos du Temps
  33. Paroles du titre "Quitter Paname" de l'album Echos du Temps
  34. Paroles du titre "Les champs de roses" de l'album Dialogue de Sourds
  35. Interview du groupe par ReggaeFrance, consulté le 2 octobre 2011.
  36. RDM : Page de présentation de danakil, consulté le 11 décembre 2008.
  37. Reggae France : Page de présentation de danakil, consulté le 11 décembre 2008.
  38. Facebook du groupe, consulté le 20 septembre 2012.
  39. Article Reggaefrance.com, consulté le 25 octobre 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]