Dub Incorporation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dub Incorporation

Description de cette image, également commentée ci-après

Dub Incorporation en 2013.

Informations générales
Naissance 1997
Saint-Étienne, France
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Reggae, dancehall, dub
Années actives Depuis 1997
Labels Diversité
Site officiel [8]
Composition du groupe
Membres Hakim Meridja
Aurélien Zohou
Frédéric Peyron
Idir Derdiche
Moritz Von Korff
Jérémie Gregeois
Grégory Mavridorakis
Benjamin Jouve
Anciens membres Mathieu Granjon
Abdenour Khenoussi
Hakim Meridja (2013)
Aurélien Zohou (2013)

Dub Incorporation ou Dub Inc est un groupe de reggae français, qui porte ce nom depuis 1997, mais qui connaît sa structure actuelle depuis 1999, venant de Saint-Étienne (Loire).

Biographie[modifier | modifier le code]

Racines et influences[modifier | modifier le code]

Le groupe est composé de sept musiciens : deux chanteurs/percussionnistes (derbouka), un guitariste, deux claviers, une basse, une batterie. Les instruments empruntent aux classiques du dub, du reggae et du ragga tout en renouvelant les genres. La réverbération et la forte construction des morceaux en lentes montées, évoque les influences dub. Les chanteurs du groupe chantent en plusieurs langues : de l'anglais au français en passant par le kabyle.

Production musicale[modifier | modifier le code]

Dub Incorporation a réalisé cinq albums, deux maxis et deux lives.

Le premier maxi (Dub incorporation 1.1) sorti en version limitée sur Saint-Étienne comporte les premières versions de Rudeboy, la chanson culte du groupe et L'Échiquier reprises plus tard dans Diversité. Les autres morceaux sont purement dub (sans voix). Le deuxième maxi, Version 1.2 installera quant à lui le métissage propre à la musique de Dub Incorporation. Le chant ragga se fait plus présent et le son gagne en professionnalisme. Les promesses des deux maxis seront concrétisées bientôt par la sortie de Diversité qui confirmera le changement de statut d'un local à un groupe à l'envergure nationale.

C'est l'album Diversité qui fera découvrir le groupe aux yeux du grand public, notamment le featuring avec le chanteur ivoirien Tiken Jah Fakoly sur la chanson Life, et aussi l'un des morceaux les plus connus des fans : Rudeboy.

Pour leur deuxième album, Dans le décor, le groupe s'est offert les services de l'ingénieur du son jamaïcain Samuel Clayton Junior et s'enrichit de featurings avec David Hinds du groupe Steel Pulse, Omar Perry et le chanteur ragga guinéen résident Français Lyricson.

Dub Incorporation fait partie du collectif Massa Sound regroupant la scène reggae, ragga et dub stéphanoise.

Le troisième album du groupe, sorti en 2008 et baptisé Afrikya et est résolument tourné vers un style beaucoup plus électro que ses prédécesseurs. Des titres comme Do Sissi ou Djamila qui sont tous deux chantés en langue étrangère avec des sons orientaux, témoignent eux aussi d'un changement de direction qui ne durera finalement pas. Dub Inc a réalisé son premier clip vidéo pour le titre Métissage extrait de ce dernier album. Cet album sera d'ailleurs élu meilleur album de reggae français lors des Web Reggae Awards 2008.

En octobre 2009, le groupe annonce l'enregistrement d'un nouvel album en Allemagne au mois de février 2010. Ce quatrième opus intitulé Hors Contrôle fut présenté en avant-première devant plusieurs milliers de personnes aux Francofolies de la Rochelle le 26 juillet 2010. Les trois premiers singles de l'album, Tout ce qu'ils veulent, Dos à dos et No doubt ont reçu un accueil positif de la part des fans[1],[2],[3]. Le dernier extrait No Doubt est un featuring avec l'artiste jamaïcain Tarrus Riley avec au saxophone Dean Fraser, le cuivriste jamaïcain. Sorti le 5 octobre 2010, l'album Hors contrôle composé de 15 titres remporte un grand succès auprès du public et de nombreuses critiques positives[4]. L'album se placera même à la 15e place des meilleures ventes d'album en octobre 2010. La sortie de l'album est suivi d'une tournée européenne qui les a menés en Espagne, au Portugal, en Belgique, en Suisse, en Grèce et en Allemagne avant une tournée mondiale en 2012.[réf. nécessaire](http://www.dubinc.org/tour-archive-fr.html). Hors Contrôle sera d'ailleurs élu par plus de 8000 votants meilleur album de reggae français lors des Web Reggae Awards 2010[5]. Le groupe a décidé en 2011 d'offrir en téléchargement gratuit le live audio du dernier concert chez eux au Zénith de Saint-Étienne le 25 juin 2011, qui est disponible sur le site non officiel: http://www.dubincfans.fr.

La tournée Hors Contrôle s'est terminée fin 2012 après plus de 160 concerts dans 27 pays différents (Algérie, Allemagne, Bosnie, Bulgarie, Belgique, Colombie, Canada, Croatie, Espagne, États-Unis, France, Grande-Bretagne, Grèce, Hongrie, Italie, Inde, Jamaïque, Nouvelle-Calédonie, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Serbie, Sénégal, Slovaquie et Suisse). Avec cette tournée mondiale, la Dub Inc a confirmé son statut de groupe phare de la scène reggae européenne.

Après une tournée en Europe de l'Est (Croatie, Bulgarie, Hongrie, Pologne, Roumanie, République Tchèque, Serbie et Slovaquie), le groupe s'est même produit pour la première fois en Amérique du Sud à Bogota (Colombie) le 1er juillet 2012 au Festival Rock al Parque en plein air ou 80 000 personnes étaient présentes selon les organisateurs.

Afin de clôturer au mieux la tournée Hors Contrôle et de promouvoir la sortie du film-documentaire de Kamir Méridja Rude Boy Story, la Dub Inc s'est produit à l'édition 2012 de la Fête de l'Humanité à la Courneuve le 15 septembre 2012 devant 90 000 personnes.

En novembre 2012, la Dub Inc a clôturé cette tournée par une tournée en Inde qui est passée par New Delhi, Bangalore et Mumbai, une première pour un groupe français de cet ordre.

Le 15 mai 2013, le groupe annonce la sortie de son nouvel album, intitulé Paradise, pour le 14 octobre 2013. Après plusieurs teaser publiés via le compte Facebook du groupe [6], un premier morceau a été dévoilé nommé Paradise et qui a été visionné plus de 100 000 fois sur Youtube en quelques semaines. Un second extrait intitulé Better Run a lui aussi été dévoilé par le groupe. [7].

Performances live[modifier | modifier le code]

Mathieu Granjon, l'ancien guitariste du groupe

La notoriété nationale est en grande partie basée sur la qualité des prestations live à travers la France. Ils sont appréciés notamment pour leur forte propension à impliquer le public des salles où ils se produisent. Pratiquant une musique consciente voire engagée, ils s'éloignent de la Loire, voyagent et installent petit à petit leur succès en France.

La reconnaissance arrive aussi du côté des professionnels. La Dub Incorporation est lauréate du FAIR 2004, ce qui a pour effet d’accélérer les choses sur tous les plans, et notamment la collaboration avec une agence de booking.

Ils écument les régions de France, se produisent dans les petites puis grandes salles de concert du pays (Palais des Spectacles et Hall C de Saint-Étienne, Transbordeur de Lyon, L'Aéronef de Lille, L'Élysée Montmartre et Le Bataclan de Paris, La Carene à Brest, Les Zéniths de Lille, Dijon, Saint-Étienne, Paris ou encore le Dome de Marseille). Ils participent également à des festivals européens de plus en plus importants (Solidays, Francofolies de La Rochelle, Printemps de Bourges, Fête de l'Humanité Vieilles Charrues, Paleo Festival, Le Jardin du Michel, Artefacts…). Ils se déplacent à l'étranger (Portugal, États-Unis, Pologne, Suisse, Slovaquie, Belgique, Allemagne, Espagne, Grèce). Ils vont également en Afrique et s'impliquent aux côtés de l'association "Survie" pour témoigner des ravages de la Françafrique. Au mois de juin 2010, ils font pour la première fois une petite tournée aux États-Unis où ils se sont produits à New-York notamment.

Pays où le groupe a déjà joué[modifier | modifier le code]

Açores, Algérie, Allemagne, Bosnie, Bulgarie, Belgique, Colombie, Canada, Croatie, Espagne, États-Unis, France, Grande-Bretagne, Grèce, Hongrie, Italie, Inde, Jamaïque, Liban, Maroc, Nouvelle-Calédonie, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Réunion, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, Serbie, Sénégal, Slovaquie, Suède et Suisse

Membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Maxis[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Concerts live[modifier | modifier le code]

Mixs[modifier | modifier le code]

Dub Inc au cinéma[modifier | modifier le code]

Rude Boy Story de Kamir Méridja, est un film documentaire sur le parcours musical atypique du groupe: une bande de potes qui construit sa route hors des sentiers battus, en prônant l’indépendance et l’auto-production, loin des circuits médiatiques traditionnels.

Le réalisateur, qui a suivi le groupe durant trois ans, a autoproduit un film qui met en lumière une aventure délicate et profondément humaine ; celle qui permet à Dub inc. de préserver ce qui fait d’eux un groupe différent : leur liberté.

Le film n'ayant pas bénéficié d'une sortie nationale mais plutôt d'une sortie échelonnée selon les indicatifs téléphoniques, il est actuellement diffusé, à la méthode d'une tournée musicale, de cinéma en cinéma accompagné du réalisateur dans plusieurs villes avec l'aide du public notamment. Retrouvez toutes les dates sur le site officiel: http://www.rudeboystory.com

Fort de son succès, le film est sorti en DVD et VOD le 27 mai 2013.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Lauréat du concours FAIR en 2004
  • Album "Afrikya" élu "Meilleur Album de Reggae Français" lors des Web Reggae Awards 2008
  • Album "Hors Contrôle" élu "Meilleur Album de Reggae Français" lors des Web Reggae Awards 2010
  • Album "Paradise" élu "Meilleur Album de Reggae Français" lors des Web Reggae Awards 2013

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. [2]
  3. [3]
  4. [4]
  5. [5]
  6. [6]
  7. [7]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :