Décalage horaire (syndrome)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Décalage horaire.
Article général Pour un article plus général, voir Médecine aéronautique.
Jet lag
Classification et ressources externes
CIM-10 G47.2
CIM-9 307.45, 780.50 327.35
MeSH D021081
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

Le syndrome du décalage horaire, ou jetlag (parfois nommé "arythmie circadienne") est une condition physiologique particulière qui résulte d'un voyage rapide à travers plusieurs fuseaux horaires, généralement en avion. Un tel voyage décale effectivement les différentes horloges internes (rythme circadien ou cycles du sommeil) et l'activité extérieure (alternance jour/nuit, activité autour d'un individu).

Description[modifier | modifier le code]

Le décalage horaire maximal est de douze heures. En effet, traverser 14 fuseaux horaires vers l'est revient (pour ce qui est du décalage) à n'en traverser que 10 (= 24 - 14) vers l'ouest. L'adaptation au décalage horaire est généralement plus facile lorsqu'un individu va vers l'ouest (il suit le soleil et il s'endort facilement après une longue journée), que lorsqu'il va vers l'est, où les troubles du décalage sont plus importants (courte journée ou nuit raccourcie), bien que cela dépende de la personne concernée et de ses horaires de voyage.

Ce syndrome se traduit habituellement par une grande fatigue, des troubles du sommeil et un manque de concentration. Il peut se confondre avec une fatigue due à un voyage prolongé sans décalage horaire, bien que la récupération soit, en règle générale, plus courte dans ce dernier cas. Certaines personnes peuvent également être victimes de narcolepsie (le fait de s'endormir à n'importe quel moment de la journée)[1].

Mécanisme[modifier | modifier le code]

La mélatonine, une hormone produite par la glande pinéale, explique en partie ces troubles du sommeil. En temps normal, cette hormone est sécrétée la nuit uniquement (pic à 5 heures du matin) et est indispensable à la phase de sommeil. Lors d'un décalage horaire brutal, le rythme de sécrétion de la mélatonine met quelques jours avant de se recaler expliquant ainsi les troubles du sommeil observés (une grande fatigue est ressentie lors du pic de mélatonine de la nuit fictive).

Traitement[modifier | modifier le code]

Le but est de réaligner, au plus vite, l'horloge biologique avec l'horloge réelle. L'exposition à la lumière du jour est un moyen simple de recalage[2].

La prise de mélatonine (en tant que médicament) avant le coucher lors d'un décalage horaire favoriserait l'endormissement et permettrait un recalage plus rapide[3],[4]. La prise de médicaments hypnotiques pour lutter contre l'insomnie, ou d'excitants (contre la somnolence) a une certaine efficacité mais n'est pas dénuée d'effets secondaires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décalage horaire et troubles du sommeil »
  2. Sack RL, Jet Lag, N Eng J Med, 2010;362:440-447
  3. Herxheimer A, Petrie KJ, Melatonin for the prevention and treatment of jet lag, Cochrane Database Syst Rev, 2002;2:CD001520-CD001520
  4. Pandi-Perumal SR, Trakht I, Spence DW, Srinivasan V, Dagan Y, Cardinali DP, The roles of melatonin and light in the pathophysiology and treatment of circadian rhythm sleep disorders, Nat Clin Pract Neurol, 2008;4:436-447

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]