Cyprinodon diabolis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cyprinodon diabolis (en anglais : Devil's Hole pupfish), est une espèce menacée de poisson de la famille des Cyprinodontidés, vivant dans le trou du Diable (Devil's Hole) dans le désert d'Amargosa dans la Vallée de la Mort en Californie. C'est la plus petite espèce de Cyprinodon du désert, mesurant en moyenne 19 mm. Il s'agit aussi d'une des espèces de poissons qui a la répartition la plus limitée au monde : l'unique trou d'eau où on peut en trouver fait moins de 10m².

Écosystème[modifier | modifier le code]

il y a environ 10 000 ans la région située à 400 km au nord-est de Los Angeles était couverte de lacs et de ruisseaux. Puis l'eau s'est retirée emprisonnant les poissons. Aujourd'hui, le trou du Diable est une caverne calcaire aquifère possédant un puits géothermique avec une eau se maintenant à 34 °C toute l'année. C'est une zone très petite, à l'intérieur d'une grotte, avec très peu d'énergie et de ressources.

vue de trou d'eau de Devil's Hole, unique biotope de cette espèce.

Protection[modifier | modifier le code]

Dans les années 1960 et 1970 le niveau de la nappe phréatique, pompée par des agriculteurs, a commencé à baisser. La Cour suprême des États-Unis a donné raison aux défenseurs du poisson en 1976. Toute la zone a été transformée en sanctuaire, mais il était peut-être trop tard : depuis le début des années 1990, la population, autrefois de 500 poissons, décroît à nouveau. Pour protéger le site, les autorités américaines ont installé un dispositif de grillages, de barbelés et de détecteurs de mouvement. afin de protéger des intrus ces animaux qui ne vivent qu'au lieu-dit "Devils Hole", un affleurement de la nappe phréatique aux confins de la Vallée de la Mort (ouest des États-Unis). Depuis, le "Cyprinodon diabolis" est l'un des poissons les plus surveillés au monde. L'eau de Devils Hole est bardée de capteurs pour déterminer son niveau, sa composition chimique et la production d'algues, la principale nourriture du poisson. Deux fois par an, des hommes-grenouilles descendent dans la mare, dont la profondeur dépasse 150 m, afin de compter les individus.


C'est l'un des poissons les plus surveillés au monde. En 2013, la population est tombée au niveau historiquement bas de seulement 35 individus[1]. Grâce à un financement de 4,5 millions de dollars, un centre d'élevage a été ouvert début 2013 à proximité du trou du Diable. Ce milieu artificiel tente de ressembler le plus possible au trou du Diable. Des œufs de cyprinodon diabolis ont été prélevés, 14 ont éclos et 10 alevins ont survécu. Il y a donc désormais un espoir de faire vivre ce poisson dans cet environnement contrôlé[2].

Autres Cyprinodons proches[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Just 35 Devils Hole Pupfish Remain—Does Extinction Loom? By John R. Platt | May 1, 2013
  2. Could 10 tiny fry save Devils Hole pupfish from extinction?

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]