Crésuz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crésuz
Blason de Crésuz
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Fribourg
District Gruyère[1]
NPA 1653
N° OFS 2130
Démographie
Population 305 hab. (31 décembre 2013)
Densité 171 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 37′ 06″ N 7° 08′ 28″ E / 46.61833, 7.14110846° 37′ 06″ Nord 7° 08′ 28″ Est / 46.61833, 7.141108  
Altitude 1 072 m (min. : 852 m) (max. : 1 427 m)
Superficie 178 ha = 1,78 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Fribourg

Voir sur la carte administrative du Canton de Fribourg
City locator 14.svg
Crésuz

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Crésuz

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Crésuz
Sources
Référence population suisse[2]
Référence superficie suisse[3]

Crésuz (Kreju en patois fribourgeois[4]) est une commune suisse du canton de Fribourg, située dans le district de la Gruyère.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune a une origine latine : "Cresta" (élévation ou colline). Au Moyen Age, la commune appartenait aux Seigneurs de Corbières (dès 1224). À partir de 1798, Crésuz passe sous l'autorité du District de Gruyère jusqu'en 1803 où il dépend de l'Arrondissement de Charmey jusqu'en 1815 où il revient à nouveau au District de la Gruyère.

En 1667, le village avait été victime d'un incendie.

Le village de Crésuz est renommé pour la clarté de l’air, selon les diamantaires qui s’y déplacent pour vérifier la pureté des pierres précieuses[5].

Géographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Crésuz mesure 178 ha[3]. 23,3 % de cette superficie correspond à des surfaces d'habitat ou d'infrastructure, 33,9 % à des surfaces agricoles, 35,0 % à des surfaces boisées et 7,8 % à des surfaces improductives[3].

Crésuz est limitrophe de Broc, Cerniat, Charmey et Châtel-sur-Montsalvens. La ville la plus proche, Fribourg, est distante de 20 km. La commune se trouve au-dessus du lac de Montsalvens (lac de barrage, qui date de 1921) et elle est également un point de départ pour des randonnées (Gros Mont ou le long du Javro notamment). Le climat est océanique avec des étés tempérés[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Crésuz possède 305 habitants en 2013[2]. Sa densité de population atteint 171,3 hab./km².

Le graphique suivant résume l'évolution de la population de Crésuz entre 1850 et 2010[7] :

Économie[modifier | modifier le code]

Avant 1960, l'activité principale du village était centrée sur l'élevage bovin et l'exploitation forestière. À présent, le village s'est reconverti dans le tourisme[8].

Paroisse de Saint François d'Assise[modifier | modifier le code]

L'église de Saint-François d'Assise a été construite en 1644. Elle a été détruite lors de l'incendie du village en 1667 et reconstruite en 1670, puis agrandie en 1909. Un oratoire, pour rendre hommage à Saint-Blaise, a été édifié en 1690 en remerciement parce que le village avait été épargné d'une épidémie de fièvre aphteuse[9].

La Paroisse de St François d'Assise du secteur de la Vallée de la Jogne réunit Châtel-sur- Montsalvens et Crésuz, mais l’Église est située sur la commune de Crésuz [10].

Références[modifier | modifier le code]

  1. [xls] « Liste officielle des communes de la Suisse - 01.01.2008 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 15 décembre 2008)
  2. a et b « Population résidante permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le sexe, l'état civil et le lieu de naissance, en 2013 », sur Office fédéral de la Statistique.
  3. a, b et c « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  4. Dikchenéro dou patê gruvèrin è di j'alintoua : patê - franché = Dictionnaire du patois gruérien et des alentours : patois - français. Société des patoisants de la Gruyère, 1992. Fribourg : Fragnière)
  5. http://www.fermedelachapelle.ch/Archives_Bauters.html
  6. http://www.annuaire-mairie.fr/mairie-cresuz.html
  7. [xls] « Evolution de la population des communes 1850-2000: Canton de Fribourg », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 20 décembre 2008)
  8. http://www.tourismesuisse.com/gruyere/villes-villages/village/f_b_1_0_1200-Cresuz.html
  9. http://www.cresuz.ch/la-commune/historique.html
  10. http://www.chatel-montsalvens.ch/net/Net_csm.asp?NoOFS=2128&Sty=&NumStr=50.40

Sur les autres projets Wikimedia :