Coprin noir d'encre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Coprin noir d'encre

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Coprinopsis atramentaria

Classification
Règne Fungi
Division Basidiomycota
Classe Agaricomycetes
Sous-classe Agaricomycetidae
Ordre Agaricales
Famille Psathyrellaceae
Genre Coprinopsis

Nom binominal

Coprinopsis atramentaria
(Bull.) Redhead, Vilgalys & Moncalvo, 2001

Coprinopsis atramentaria, de son nom vernaculaire le Coprin noir d'encre est un champignon basidiomycètes du genre coprinopsis de la famille des Psathyrellaceae


Taxonomie[modifier | modifier le code]

Le Coprin noir d'encre a été décrit pour la première fois par le naturaliste français Pierre Bulliard en 1786 sous le nom de Agaricus atramentarius avant d'être placé dans le genre des coprins (Coprinus) en 1838 par Elias Magnus Fries. Son épithète vient du latin atramentum signifiant "encre". Il s'agissait d'un genre très large qui comprenait une centaine d'espèces. Mais, plus tard, des analyses moléculaires des séquences d'ADN ont démontré que la plupart des espèces appartenaient à la famille des Psathyrellaceae, distincte des espèces appartenant à la famille des Agaricaceae. Son nom actuel Coprinopsis atramentaria (Bull.) Redhead, Vilgalys & Moncalvo, lui a donc été donné en conséquence en 2001[1].

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Coprinus atramentarius
  • Agaricus atramentarius Bull. 1786 (synonyme)
  • Agaricus fimetarius (synonyme)
  • Agaricus luridus Bolton 1788 (synonyme)
  • Agaricus plicatus Pers. 1797 (synonyme)
  • Agaricus sobolifer Hoffm. 1789 (synonyme)
  • Coprinus atramentarius (Bull.) Fr. 1838 (synonyme)
  • Coprinus atramentarius var. soboliferus (Fr.) Rea 1922 (synonyme)
  • Coprinus luridus (Bolton) Fr. 1838 (synonyme)
  • Coprinus plicatus (Pers.) Gray 1821 (synonyme)
  • Coprinus sobolifer Fr. 1838 (synonyme)
  • Pselliophora atramentaria (Bull.) Fr. 1879 (synonyme)

Habitat et Spécificité[modifier | modifier le code]

Les coprins sont des champignons saprophytes fort communs vivant sur les sols fumés ou les bois en décomposition dont le chapeau et les lames pâles au début noircissent assez rapidement par déliquescence en se transformant ainsi en une espèce de liquide semblable à de l'encre de chine.

Description[modifier | modifier le code]

Chapeau gris blanc à gris brun (3-7 cm), fortement plissé, en forme d'œuf, qui ne s'ouvre jamais et se liquéfie littéralement sur lui-même à partir de ses lamelles en se transformant en une encre particulièrement noire. Les lamelles qui sont libres et ventrues constituent presque entièrement tout le corps du champignon. Elles sont blanches, ensuite brunes et puis deviennent entièrement noires. Pied blanc (8-15x1-1,5 cm), long, lisse, creux et à fibres, portant un anneau souvent impossible à voir. Le bas du pied est légèrement renflé. La chair qui n'est visible que vers le dessus du chapeau, n’a pas d’odeur particulière mais a une agréable saveur. Il pousse sous tous les feuillus, dans les jardins et sur le bord des chemins de l'été à la fin de l'automne.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Bien qu'il ait une bonne saveur, c'est un champignon qu'il vaut mieux ne pas manger à cause des malaises et troubles fort déplaisants qu'il provoque quand on le mange tout en consommant des boissons alcoolisées (effet antabuse).

Des cas d'effets psychodysleptiques sont signalés (Kucharz EJ et al., Eur. J. Int. Med. 1999 ; 10 : 61) après la consommation de 30 à 50 spécimens. Cette particularité du champignon serait assez connue en Pologne[2].

Différentes prises[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Redhead, S.A.; Vilgalys, R.; Moncalvo, J.-M.; Johnson, J.; Hopple, J.S.:Coprinus Pers. and the disposition of Coprinus species sensu lato Source: In: Taxon 50(1): p. 203–241
  2. InfoTox - bulletin n°14

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Régis Courtecuisse, Bernard Duhem: Guide des champignons de France et d'Europe (Delachaux & Niestlé, 1994-2000).
  • Marcel Bon: Champignons de France et d'Europe occidentale (Flammarion, 2004)
  • Dr Ewaldt Gerhardt: Guide Vigot des champignons (Vigot, 1999) - ISBN 2-7114-1413-2
  • Roger Phillips: Les champignons (Solar, 1981) - ISBN 2-263-00640-0
  • Thomas Laessoe, Anna Del Conte: L'Encyclopédie des champignons (Bordas, 1996) - ISBN 2-04-027177-5
  • Peter Jordan, Steven Wheeler: Larousse saveurs - Les champignons (Larousse, 1996) - ISBN 2-03-516003-0
  • G. Becker, Dr L. Giacomoni, J Nicot, S. Pautot, G. Redeuihl, G. Branchu, D. Hartog, A. Herubel, H. Marxmuller, U. Millot et C. Schaeffner: Le guide des champignons (Reader's Digest, 1982) - ISBN 2-7098-0031-4
  • Henri Romagnesi: Petit atlas des champignons (Bordas, 1970) - ISBN 2-04-007940-8 * G. Becker, Dr L. Giacomoni, J Nicot, S. Pautot, G. Redeuihl, G. Branchu, D. Hartog, A. Herubel, H. Marxmuller, U. Millot et C. Schaeffner: Le guide des champignons (Reader's Digest, 1982) - ISBN 2-7098-0031-4
  • Henri Romagnesi: Petit atlas des champignons (Bordas, 1970) - ISBN 2-04-007940-8

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :