Contre-plongée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Plongée.
La vue en contre-plongée des immeubles des grandes villes est systématique pour le piéton.

La contre-plongée, ou contreplongée, est un axe de représentation en peinture ou de prise de vue de bas vers le haut, en photographie et au cinéma.

C'est un angle de vue qui est relativement original. Si on pousse trop loin la contre-plongée, se posent alors des problèmes de déformations et d'accentuation des perspectives. Ceci peut être voulu, par exemple pour donner une impression de soumission, d'infériorité ou encore de malaise.

La contre-plongée est totale lorsque l'axe optique est vertical par rapport au sujet (photographier le ciel couché sur le dos, par exemple). Son antonyme est la « plongée totale ».

Certains peintres de la Renaissance l'ont utilisée pour décrire une scène nécessitant la levée de yeux des humains spectateurs du tableau, vers le ciel (par exemple pour voir l'Assomption de la Vierge dans La Vierge aux chérubins d'Andrea Mantegna), abaissant le point de fuite central de la perspective occidentale, habituellement placé au centre du tableau.

L'axe inverse, plus courant[réf. nécessaire], se fait du haut vers le bas, c'est la plongée.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :