Comté de Caledonia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Comté de Caledonia
Localisation du comté dans l'État
Localisation du comté dans l'État
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Vermont
Chef-lieu St. Johnsbury
Fondation 1796
Démographie
Population 31 227 hab. (2010)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Superficie 168 500 ha = 1 685 km2
Superficie eau 1 800 ha = 18 km2
Superficie totale 170 300 ha = 1 703 km2

Le comté de Caledonia est situé dans le nord-est de l'État américain du Vermont. Ce comté porte le nom latin de l'Écosse, le pays d'origine de plusieurs de ses premiers résidents[1]. Le siège du comté est St. Johnsbury. Selon le recensement de 2010, la population du comté est de 31 227 habitants.

Géographie[modifier | modifier le code]

La superficie du comté est de 1 703 km², dont 1 685 km² de terre. Le comté a un certain nombre de ruisseaux et de rivières. Le fleuve Connecticut longe le sud-est du comté et forme l'une des limites est du comté. Les villes du nord sont drainées par la rivière Passumpsic, qui est la plus importante dans le comté. Elle coule vers le sud et se jette dans le fleuve Connecticut à Barnet. Il y a une vingtaine de lacs et d'étangs d'importance dans le comté. Il y a des sources de soufre dans Wheelock, Haynesville, à Hardwick, et à Saint-Johnsbury, près de la rivière Moose[2]

Histoire du comté[modifier | modifier le code]

Le bureau de la poste à Barnet

Une milice rattachée à l'Armée Britannique, les Rogers Rangers (en) sont forcés de battre en retraite dans le comté après leur attaque sur Saint-François-du-Lac (en) en 1759. Pour confondre leurs poursuivants français, la compagnie s'est scindée[3].

Le tribunal du comté siège à Saint-Johnsbury.

En mars 1778, la région est divisée en deux comtés. En 1781, la législature du Vermont divise le comté le plus septentrional, le comté de Cumberland, en trois comtés : Windham, Windsor, et le reste du nord de l'ancien comté de Cunberland est appelé le comté d'Orange. Le 5 novembre 1792, la législature du Vermont divise les comtés de Chittenden et d'Orange en six comtés : Chittenden, Orange, Franklin-Calédonie, l'Essex, et Orléans.

En 2008, le comté est déclaré zone sinistrée par le gouvernement fédéral américain à la suite des tempêtes et des inondations qui ont eu lieu en juillet[4].

Historique des recensements
Ann. Pop.  %±
1800 9 377
1810 18 740 99.9%
1820 16 669 −11.1%
1830 20 967 25.8%
1840 21 891 4.4%
1850 23 595 7.8%
1860 21 708 −8.0%
1870 22 235 2.4%
1880 23 607 6.2%
1890 23 436 −0.7%
1900 24 381 4.0%
1910 26 031 6.8%
1920 25 762 −1.0%
1930 27 253 5.8%
1940 24 320 −10.8%
1950 24 049 −1.1%
1960 22 786 −5.3%
1970 22 789 0%
1980 25 808 13.2%
1990 27 846 7.9%
2000 29 702 6.7%
2010 31 227 5.1%

Démographie[modifier | modifier le code]

Le recensement de 2000 indique 29 702 personnes, 11 663 ménages, et 7895 familles résidant dans le comté. La densité de population était de 18 personnes par km². Au recensement de 2010, il y a une sensible augmentation de la population habitant le comté : 31227 résidents. Il est à noter que 3 100 vétérans militaires résident dans le comté[5]. Autre fait notable : Anne Morrow Lindbergh est décédée à Passumpsic près de Barnet en 2001[6]

  • Sources du graphique des recensements[7],[8],[9]:

Politique fédérale[modifier | modifier le code]

Résultats des élections présidentielles [10]
Année Démocrate Républicain
2008 60.4% 8,900 37.1% 5,472
2004 50.0% 7,106 47.6% 6,765
2000 43.0% 5,859 49.5% 6,746

Comtés adjacents[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Caledonia County, Vermont Local History and Genealogy
  2. (en) Hamilton Child, Gazetteer of Lamoille and Orleans Counties, VT. 1883-1884.
  3. (en) Darrell Hoyt, Sketches of Orleans, Vermont 1985
  4. (en) Matt Sutkowski, Part of Vt. declared a disaster area. Burlington Free Press du 18 aout 2008
  5. (en) Joseph Gresser, "Veterans ask for clinic closer to home", The Chronicle du 1ier juillet 2009
  6. (en) Scott Wheeler, « Search for /Charles Lindbergh's Kidnapped Son comes to Vermont », Vermont's Northland Journal, vol. 9, no 3,‎ juin 2010, p. 14–15
  7. (en) Census.gov
  8. (en) Factfinder.census.gov
  9. (en) Virgina.edu
  10. (en) « Dave Leip's Atlas of U.S. Presidential Elections » (consulté en 2011-10-23)

Lien externe[modifier | modifier le code]