Cheikh Saïd (Kurde)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Cheikh Saïd (Turquie))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cheikh Saïd.

Cheikh Saïd Piran (kurde : Şêx Seîdê Pîran, turc : Şeyh Sait) (1865 - Diyarbakır, 29 juin 1925) est un leader musulman et nationaliste kurde qui a mené en 1925 une révolte armée contre le gouvernement de Mustafa Kemal Atatürk.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le Cheikh était un haut représentant des Naqchabandiyya-Tariqa qui bénéficiaient d'un solide soutien dans la région du Kurdistan.

On désigne souvent la rébellion qu'il a menée comme une rébellion nationaliste kurde. Mais même si la rébellion avait effectivement des raisons nationalistes elle était avant tout religieuse. Les kurdes menés par le Cheikh Saïd s'opposaient à la suppression de l'État islamique qu'a mise en œuvre le gouvernement kémaliste. Dans les affiches du mouvement on pouvait lire, « A bas la République ! Vive le Sultan-Calife ! »

Les tribus kurdes attaquent Elazığ, Maras et Bitlis et soutiennent ouvertement l'ancien régime du Sultan (lequel avait signé le traité de Sèvres qui garantissait l'autonomie Kurde) contre la République. La révolte est soutenue par des sociétés secrètes islamiques et de grands journaux.

Mustafa Kemal décide d'envoyer neuf divisions dans le Kurdistan en donnant l'ordre à ses soldats de réprimer les insurgés. Il crée des tribunaux dits d'indépendance et des cours martiales exécutent ou emprisonnent tous les Kurdes reconnus coupables d'« atteinte à la sûreté intérieure de l'État ». Quarante-six meneurs, dont le Cheikh Saïd sont pendus sur la grande place de Diyarbakır.

Aujourd'hui, le Cheikh Saïd jouit d'un certain prestige auprès des Kurdes. Son petit-fils, Abdulmelik Firat est le chef du parti HAKPAR, un parti politique qui réclame l'autonomie du Kurdistan de Turquie.