Charlotte Turner Smith

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charlotte Smith
Title page, Sonnets and Other Poems, 1827

Charlotte Turner Smith (4 mai 1749 - 28 octobre 1806) est une poétesse et romancière anglaise dont on cite l'influence sur Jane Austen et Charles Dickens. Comme poétesse elle est classée parmi les précurseurs des romantiques anglais. Plus difficile à définir comme romancière, elle est souvent considérée comme un auteur de romans gothiques, mais elle était très intéressée par les problèmes sociaux et politiques, suivant notamment de très près les événements en France au moment de la Révolution.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née dans un milieu aisé, elle grandit dans le sud de l'Angleterre et épousa à 15 ans Benjamin Smith, fils d'un riche négociant. Il fut bientôt ruiné et en 1783, Charlotte se retrouva pendant plusieurs mois en prison pour dettes aux côtés de son mari.

C'est alors qu'elle décida de faire publier certains de ses poèmes dans l'espoir de subvenir aux besoins d'une famille qui commençait à s'agrandir. Le recueil des Sonnets élégiaques (Elegiac Sonnets) parut en 1784 et remporta un succès immédiat. Charlotte exprimait ses pensées sous forme de sonnets, contribuant à la renaissance d'une forme qui avait disparu depuis le milieu du XVIIe siècle. Sa poésie, célèbre pour ses accents de tristesse et de mélancolie, ne cessa de croître dans la faveur du public. Les Sonnets élégiaques connurent plusieurs éditions et influencèrent des poètes romantiques tels que William Wordsworth et Samuel Taylor Coleridge.

À la fin des années 1780, Charlotte Turner Smith se lança dans l'écriture de romans pour faire vivre sa famille. Elle écrivait à un rythme remarquable : Emmeline parut en 1788, Ethelinde en 1789, puis vinrent Celestina (1791), Desmond (1792) et The Old Manor House (Le Vieux Manoir) (1793), son œuvre la plus connue.

Admiratrice de la Révolution française à ses débuts, Smith appréciait Mary Wollstonecraft, l'auteur de A Vindication of the Rights of Woman (Défense des droits de la femme). D'après le mari de Wollstonecraft, William Godwin, le salon de Charlotte Smith était devenu le rendez-vous des intellectuels radicaux dans les années 1790. Mais Charlotte Smith ne tarda pas à les suivre dans leur critique de l'autoritarisme jacobin. Un poème en vers libres, The Emigrants (1791), décrit la situation du clergé et de la noblesse émigrés qui avaient trouvé refuge dans la campagne du Sussex. Ayant elle-même du s'exiler pour fuir les créanciers de son époux, Smith pouvait comprend les difficultés de leur situation. Sans cacher les injustices dont les émigrés s'étaient jadis rendus coupables envers les pauvres, elle condamnait la dérive sanglante de la Révolution.

En 1806 Charlotte Turner Smith s'éteignit à Tilford, près de Farnham dans le Surrey. L'éditeur radical Joseph Johnson publia un recueil à partir de ses manuscrits inédits sous le titre Beachy Head and Other Poems (1807). Le poème mélancolique éponyme, en vers libres, témoigne toujours de son intérêt pour la politique, mais aussi de ses connaissances en matière de botanique et de géologie, et se termine sur la peinture sentimentale de la mort d'un poète.

Romans[modifier | modifier le code]

  • Emmeline, or The Orphan of the Castle (1788)
  • Ethelinde, or the Recluse of the Lake (1789)
  • Celestina (1791)
  • Desmond (1792)
  • The Old Manor House (1793)
  • The Emigrants (1793)
  • The Wanderings of Warwick (1794)
  • The Banished Man (1794)
  • Montalbert (1795)
  • Marchmont (1796)
  • The Young Philosopher (1798)
  • The Letters of a Solitary Wanderer (1800)

Textes en ligne[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

Roman[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Cours en ligne[modifier | modifier le code]

Le professeur Jacqueline Labbe (Warwick University, England) à propos de la vie et de l'œuvre de Charlotte Smith.

Notes et références[modifier | modifier le code]