Château de Montguyon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Montguyon
Image illustrative de l'article Château de Montguyon
Période ou style forteresse
Début construction XIe siècle
Protection  Inscrit MH (2004, Tour, écurie)
Coordonnées 45° 12′ 58″ N 0° 11′ 18″ O / 45.21611, -0.18833 ()45° 12′ 58″ Nord 0° 11′ 18″ Ouest / 45.21611, -0.18833 ()  [1]
Pays Drapeau de la France France
Région historique Saintonge
Région Poitou-Charentes
Département Charente-Maritime
Commune Montguyon

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Montguyon

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

(Voir situation sur carte : Charente-Maritime)
Château de Montguyon

Le château de Montguyon est une forteresse médiévale située à Montguyon, en Charente-Maritime.

Historique[modifier | modifier le code]

C'est une puissante place forte dès le XIe siècle.

En 1404, Rosine de Montguyon l'apporte en dot à Guy de La Rochefoucauld, et les La Rochefoucauld le conservent jusqu'en 1683 et sa vente sur saisie.

En 1451, à la suite de la bataille de Montguyon, Dunois libère la forteresse de la présence anglaise.

Il est place forte protestante durant les guerres de religion.

Henri de Navarre, le futur Henri IV, y séjourne plusieurs fois entre 1571 et 1586[2].

En 1621, les 7 et 8 juillet, le Roi Louis XIII et Anne d'Autriche séjournent au château.

En 1683, Pélagie Chabot de Rohan achète la baronie qui reste propriété des Rohan jusqu'à la Révolution.

En 1793, la foudre qui s'abat sur la tour provoque un incendie, et c'est une ruine qui est vendue comme bien national.

De 1980 à 1984, l'A.S.P.H.M. restaure les écuries du château. De 1996 à 2001, l'Association pour la Sauvegarde et la Valorisation du Patrimoine de Montguyon consolide et reconstruit les remparts de la fortification.

La vieille tour a été inscrite à l'inventaire des monuments historiques le 11 février 1929, l'arrêté a été annulé et remplacé par l'inscription de l'ensemble du château, des vestiges et des anciennes écuries le 23 juillet 2004[3].

Architecture[modifier | modifier le code]

Le château est bâti sur un éperon rocheux qui porte des traces du pont-levis.

Le château, précédé d'une basse-cour, dans laquelle sont construites les écuries, et d'un pont-levis est constitué d'un corps de logis flanqué d'une tour du XIIIe siècle, remaniée au XIVe siècle, qui aurait eu une hauteur de 50 mètres avec sa toiture ; mais il n'en reste qu'une ruine après l'incendie de 1793. En 1982 un pan du donjon s'est effondré après une secousse tellurique.

Des inscriptions de maximes ont été relevées sur les murs du second étage.

Vues du château
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

  • Châteaux, manoirs et logis : La Charente-Maritime, éditions Patrimoine et Médias,‎ 1993, 541 p. (ISBN 2-910137-04-X)

Index[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :