Château de Marigny (Fleurville)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour le château situé à Marigny, voir Château de Marigny (Marigny).
Château de Marigny
Image illustrative de l'article Château de Marigny (Fleurville)
Château de Marigny
Début construction XIIIe siècle
Fin construction XVIe siècle
Protection  Inscrit MH (1941)[1]
Coordonnées 46° 26′ 38″ N 4° 52′ 36″ E / 46.443889, 4.876667 ()46° 26′ 38″ Nord 4° 52′ 36″ Est / 46.443889, 4.876667 ()  
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne
Département Saône-et-Loire
Commune Fleurville

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Marigny

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Château de Marigny

Le château de Marigny est situé sur la commune de Fleurville en Saône-et-Loire, sur une terrasse dominant la Saône.

Description[modifier | modifier le code]

Les bâtiments d'habitation occupent le côté est d'une vaste cour cernée de murailles et flanquée au nord et à l'ouest de trois tours rondes percées de canonnières, à laquelle on accède au sud par une porte en anse de panier accostée d'une porte piétonne. Des bâtiments à usage agricole s'appuient à la courtine occidentale. Le corps de logis principal, de plan carré, est couvert d'une très haute toiture à deux versants. Il est flanqué, dans le même alignement, de deux ailes. À la façade sur cour de l'aile nord, est adossée une tour hexagonale dans œuvre couronnée d'un entablement soutenu par de gros modillons en quart-de-rond.

Le château est une propriété privée et ne se visite pas. Il est inscrit à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments historiques depuis 1941[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Château de Marigny - Muraille et tour ronde
  • vers 1530 : le fief est constitué par le notaire Philibert Pelez qui y bâtit une maison entourée de tours et de murailles
  • peu après 1650 : le domaine parvient à Girard Perrier, avocat au Parlement
  • 1789 : le château des Perrier est pillé
  • 1796 : vente du bien
  • XIXe siècle : propriété des familles Chalot et Pitré
  • 1880 : remaniements importants des appartements

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Mâconnais historique, F. PERRAUD (1921)

Voir aussi[modifier | modifier le code]