Château de Beynes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Beynes
Image illustrative de l'article Château de Beynes
Ruines du château de Beynes (août 2006)
Type Château fort
Début construction 1073
Propriétaire actuel Commune de Beynes
Protection  Inscrit MH (1959)
Coordonnées 48° 51′ 23″ N 1° 52′ 29″ E / 48.85639, 1.8747248° 51′ 23″ Nord 1° 52′ 29″ Est / 48.85639, 1.87472  [1]
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Commune Beynes

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Beynes

Le château de Beynes est un château fort en ruines situé dans le centre de la commune de Beynes dans le département des Yvelines, en France.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château vu de l'ouest.
  • XIe siècle : ce château, sis en fond de vallée, dont la construction remonte au XIe siècle a eu d'abord un rôle militaire à une époque où le cours de la Mauldre constituait une ligne de défense du domaine royal vers l'ouest, notamment contre les Anglais lors de la guerre de Cent Ans.

Ayant perdu son importance stratégique du fait de l'extension du domaine royal, il est devenu un château résidentiel vers 1450 lorsque Robert d'Estouteville le fit transformer en rasant le donjon, en adaptant les fortifications à l'artillerie naissante et en aménageant une résidence plus habitable. L'édifice subit encore d'autres transformations, notamment par Philibert Delorme au XVe siècle.

  • XVIIIe siècle : Il est abandonné puis démantelé, servant même de carrière pour les constructions du village.

L'ensemble des vestiges font l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 18 novembre 1959[2].

  • En 1967, il est racheté par la municipalité.
  • De 1995 à 1999, il fait l'objet de fouilles puis de travaux de confortation.

Architecture[modifier | modifier le code]

Le château fort qui existait autrefois est maintenant à l'état de ruines.

De forme circulaire, il est traversé par une allée centrale donnant sur deux corps de logis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]