Château Belair

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Château Belair (Talence)

Le Château Bélair-Monange, est un domaine viticole de 12,5 ha situé à Saint-Émilion en Gironde. En AOC Saint-Émilion, il est classé Premier Grand Cru Classé B dans les derniers classements des vins de Saint-Émilion de 2006.

Histoire du domaine[modifier | modifier le code]

Au XIVe siècle, le château est la propriété du grand sénéchal et gouverneur de Guyenne Robert de Knolles. Les descendants de Knolles restèrent dans la région après le retour de l'Aquitaine dans le giron français, et francisèrent leur nom qui devint Canolle. Le domaine est alors appelé Cru de Canolle, avant de devenir Belair. Confisqué à la Révolution française, le domaine fut restitué, et domina Saint-Émilion au cours du XIXe siècle.

Le domaine passa en 1916 dans la famille Dubois-Challon. Classé premier Grand cru depuis 1954, il a toujours été reconnu pour l'élégance de ses vins. Pascal Delbeck, ancien directeur, hérita du vignoble, avant de le céder aux Établissements Jean-Pierre Moueix.

En hommage à la première femme de la famille arrivée de Corrèze à Saint-Émilion, Madame Jean Moueix, née Adèle Monange (mère de Jean-Pierre Moueix), ces derniers renommèrent le cru en Château Bélair-Monange à partir du millésime 2008.

Terroir[modifier | modifier le code]

Le point culminant du plateau de Saint-Émilion est de nature calcaire alors que le haut des côtes orientées sud est de nature argilo-calcaire (sur des molasses et du limon). L'encépagement est constitué à 85 % constitué de merlot et 15 % de cabernet franc avec des vignes de 40 ans d'âge moyen plantées à une densité de 6500 pieds/ha. Les rendements sont de 30 hl/ha. La taille effectuée est en guyot simple. Les sols sont travaillés aux quatre façons[pas clair], permettant un contrôle naturel de l'herbe. Le raisin est vendangé à la main et en cagettes, puis trié sur table optique.

Vin[modifier | modifier le code]

Les vinifications sont respectueuses du fruit, sans méthode brutale de surextraction. L'élevage est réalisé en barriques neuves à 40 % et d'un an pour le reste. Le domaine produit 18 000 bouteilles/an.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]