Carl Sargent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sargent.

Carl L. Sargent (né le 11 décembre 1952, à Caerleon, Monmouthshire, Pays de Galles) est un auteur britannique, créateur de plusieurs suppléments et romans basés sur les jeux de rôle. Il a parfois utilisé le pseudonyme Keith Martin.

Livres publiés par TSR[modifier | modifier le code]

  • Sargent, Carl - The Marklands (WGR4) TSR, 1993.
  • Sargent, Carl - Iuz the Evil (WGR5) TSR, 1993.
  • Sargent, Carl - The City of Skulls' (WGR6) TSR, 1993.
  • Sargent, Carl - Five Shall Be One (WGS1) TSR|, 1991.
  • Sargent, Carl - Ivid the Undying TSR, 1995.
  • Sargent, Carl et Gary Thomas - The Shadow Elves (Mystara - GAZ 13) TSR, 1990.
  • Sargent, Carl - Monster Mythology (DMGR4) TSR, 1992
  • Sargent, Carl - Night Below: An Underdark Campaign TSR, 1995.

Autres ouvrages[modifier | modifier le code]

Romans de la collection Fighting Fantasy
  • Ian Livingstone et Carl Sargent, Zagor Chronicles: Firestorm,‎ 1993 (ISBN 0-14-036864-7)
  • Ian Livingstone et Carl Sargent, Zagor Chronicles: Darkthrone,‎ 1993 (ISBN 0-14-036865-5)
  • Ian Livingstone et Carl Sargent, Zagor Chronicles: Skullcrag,‎ 1994 (ISBN 0-14-036866-3)
  • Ian Livingstone et Carl Sargent, Zagor Chronicles: Demonlord,‎ 1994 (ISBN 0-14-036867-1)

Ouvrages publiés sous le pseudonyme Keith Martin[modifier | modifier le code]

Série Défis fantastiques
  • Le Voleur d'âmes (Stealer of Souls), 1988
  • Le Vampire du château noir (Vault of the Vampire), 1989
  • Le Sceptre noir (Master of Chaos), 1990
  • La Tour de la destruction (Tower of Destruction), 1991
  • Le Siège de Sardath (Siege of Sardath), 1992
  • Les Mages de Solani (Island of the Undead), 1992
  • Le Dragon de la Nuit (Night Dragon), 1993
  • La Revanche du vampire (Revenge of the Vampire), 1995

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Carl Sargent » (voir la liste des auteurs)