Cardiomyocyte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les myocytes cardiaques, ou cardiomyocytes, sont des cellules contractiles composant le muscle cardiaque. Ce sont des cellules musculaires particulières en raison des disques de jonctions (ou disques intercalaires) qui les sépare. Ces disques intercalaires contiennent des desmosomes et des jonctions communicantes (jonctions gap). Les desmosomes permettent de lier les cellules musculaires ensemble, alors que les jonctions communicantes permettent le transfert des potentiels d'action.

Jusqu'à dans les années 1980, les cardiomyocytes étaient considérées comme incapable de se diviser. Cette assertion s'est révélée être fausse et la division cellulaire participe ainsi à l'hypertrophie ventriculaire gauche du patient âgé[1] ou lors d'une insuffisance cardiaque[2]. En fait, le renouvellement cellulaire se fait durant toute la vie à un taux réduit puisque moins de 50 % des cellules cardiaques sont renouvelées durant ce laps de temps[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Olivetti G, Melissari M, Balbi T, Quaini F, Sonnenblick EH, Anversa P, Myocyte nuclear and possible cellular hyperplasia contribute to ventricular remodeling in the hypertrophic senescent heart in humans, J Am Coll Cardiol, 1994;24:140–149
  2. Quaini F, Cigola E, Lagrasta C et al. End-stage cardiac failure in humans is coupled with the induction of proliferating cell nuclear antigen and nuclear mitotic division in ventricular myocytes, Circ Res, 1994;75:1050–1063
  3. Bergmann O, Bhardwaj RD, Bernard S et al. Evidence for cardiomyocyte renewal in humans. Science, 2009;324:98–102