Cap Boujdour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cap Boujdour
Localisation
Pays Sahara occidental
Coordonnées 26° 04′ 25″ N 14° 17′ 27″ O / 26.0737, -14.2907 ()26° 04′ 25″ Nord 14° 17′ 27″ Ouest / 26.0737, -14.2907 ()  
Océan Atlantique

Géolocalisation sur la carte : Sahara occidental

(Voir situation sur carte : Sahara occidental)
Cap Boujdour

Géolocalisation sur la carte : Afrique

(Voir situation sur carte : Afrique)
Cap Boujdour

Le cap Boujdour, anciennement cap Bojador (en espagnol : cabo Bojador), est situé au Sahara occidental, dans la partie contrôlée par le Maroc. La ville de Boujdour se trouve à proximité.

Le cap a longtemps été considéré par les Européens comme la limite méridionale du monde. Une légende disait qu'une mer des Ténèbres s’étendait après le cap Bojador. Il était surnommé « cap de la Peur » par les Portugais : de hautes vagues et des récifs aux arêtes tranchantes y rendaient la navigation dangereuse. À 25 kilomètres des côtes de Boujdour, en pleine mer, la profondeur est à peine de 2 mètres. La disparition des embarcations qui tentaient de le contourner fit naître le mythe de l'existence de monstres marins et la réputation de limite infranchissable.

Alors que les Portugais cherchaient une voie maritime permettant d'atteindre les Indes, la première traversée du cap fut réalisée en 1434 par Gil Eanes, sous l'impulsion d'Henri le Navigateur. C'est en effet, en mai de cette année-là, qu'Eanes embarque avec seulement 15 hommes sur un bateau partiellement couvert d'à peine 30 tonneaux, disposant d'un seul mât, d'une voile ronde unique et pouvant être mû à la rame. Approchant du cap Boujdour, il décide de manœuvrer vers l'ouest, s'éloignant ainsi de la côte africaine. Après une journée entière de navigation loin des côtes, il découvre une baie protégée des vents. Virant sud-est, il comprend vite que le cap tant redouté est derrière eux. Ce voyage reste un des épisodes les plus importants de la navigation portugaise : il mit fin aux vieux mythes et surtout ouvrit la route aux explorations portugaises de l'Afrique.

Progressant vers le sud, le franchissement du cap Bojador ne fut qu'une étape sur la route des Indes qui seront finalement atteintes par Vasco de Gama en 1497.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]