Californian (goélette)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Californian.
Californian
Image illustrative de l'article Californian (goélette)

Équipage 8 marins
Gréement goélette à hunier
Débuts 1984
Longueur hors-tout 44 m
Longueur de coque 28,40 m
Maître-bau 7,40 m
Tirant d'eau 2,80 m
Voilure 650 m² (9 voiles)
Déplacement 129 tonnes
Architecte Melbourne Smith
Capacité 16 à 39 passagers
Motorisation Caterpillar Diesel (100 ch)
Chantier Spanish Landing Bay - Nautical Heritage Society
Armateur Musée maritime de San Diego
Port d’attache San Diego Californie Drapeau des États-Unis États-Unis

Le Californian est une goélette à hunier en bois construit en 1984 sur un chantier naval de San Diego. C'est une réplique du célèbre cotre des douanes américaines C.W. Lawrence, construit en 1848, qui a patrouillé sur les côtes de la Californie au cours de la ruée vers l'or.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Californian a été construit au Spanish Landing Bay de San Diego par la Nautical Heritage Society. Par une résolution de l'Assemblée de juin 1983, Il a représenté les États-Unis, dès son lancement en 1984, aux Jeux olympiques d'été de 1984 de Los Angeles.

Pendant 18 ans il a offert des programmes éducatifs pour la jeunesse californienne, navigant en Californie du Sud pendant septembre à avril et dans des eaux de Californie du Nord de mai à août. Il a participé à de nombreux tournages pour le cinéma.

En juin 2002, il a été racheté par le Musée maritime de San Diego[1] grâce à une contribution de la fondation Sheila Potiker.

Il y a subi une restauration complète, estimée à 400 000 dollars.

Le 23 juillet 2003, le gouverneur Arnold Schwarzenegger a fait signer une résolution le faisant « the official state tall ship » (le grand voilier officiel de l'état).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chapman, Great Sailing Ships of the World par Otmar Schäuffelen, 2005 (page 346) (ISBN 1-58816-384-9).

Liens externes[modifier | modifier le code]