Bullpup

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Steyr AUG est un fusil bullpup, ici doté d'un canon de 50,8 cm comme le M16A2, mais présentant une longueur totale de 80,5 cm seulement

Le terme bullpup (anglicisme) désigne une architecture (configuration mécanique) générale d'arme à feu, destinée à réduire la longueur totale de l'arme sans sacrifier celle du canon.

La chambre est pour cette raison située très à l'arrière. Sur un fusil, par exemple, le mécanisme et le chargeur sont d'ordinaire derrière la poignée, donc emploient un espace habituellement occupé par la seule crosse. À titre d'illustration, le FAMAS, arme bullpup, est long de 75,7 cm, des dimensions très proches de celles du Colt M-4, arme non bullpup qui mesure 75,6 cm mais avec sa crosse rétractée (84 cm crosse déployée) et un canon de 12 cm plus court que celui du FAMAS.

Historique[modifier | modifier le code]

Le M16A2 est un fusil de conception classique (c'est-à-dire non-bullpup) doté d'un canon de 50,8 cm pour une longueur totale de 100,6 cm

Le concepteur de la carabine à verrou Thorneycroft a employé le premier cette architecture en 1901. Depuis l'apparition d'un modèle de pistolet breveté par le Français Henri Delacre en 1936, un nombre croissant de concepteurs d'armes semi-automatiques l'ont adopté.

Un fusil d'assaut chambrant une munition de 7,62 mm a été développé en 1946 à Tula (Union soviétique) à titre expérimental mais n'est pas entré en service. Le Royaume-Uni a été doté le premier d'un fusil d'assaut bullpup, l'EM2, pour lequel les études avaient débuté en 1944 mais opta finalement pour le FAL de conception classique en raison de l'adoption de la cartouche standard de l'OTAN. Le FAMAS et le Steyr AUG, apparus sensiblement à la même époque furent les premières armes bullpup à être adoptée avec succès par des armées.

Contrainte[modifier | modifier le code]

Un TKB-059.

Cette configuration pose un certain nombre de difficultés découlant notamment de la position de la chambre, très proche du visage du tireur donc, entre autres, du mode d'éjection des étuis. Une arme bullpup ne peut être épaulée (principalement) que d'un seul côté, ce qui lui interdit a priori d'être employée par un droitier comme par un gaucher et constitue donc un embarras d'ordre logistique.

Si certaines armes telles que le SAR-21 ne peuvent être épaulées qu'à droite, la solution la plus courante, que l'on trouve dans le Steyr AUG et le FAMAS, consiste en un mécanisme réversible qui, au prix d'un démontage de l'arme, offre la possibilité de décider du côté d'éjection des étuis. Le FN P90 et le FN F2000 recèlent une solution innovante car ils éjectent les étuis respectivement vers le bas et vers l'avant, ce qui rend à ce titre tout démontage inutile.

Exemples d'armes d'architecture bullpup[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Bullpup.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Brevets d'Henri Delacre