Breda M1930

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Breda (homonymie).
Breda M1930[1]
Image illustrative de l'article Breda M1930
Breda Modello 1930
Présentation
Pays Drapeau : Italie Royaume d'Italie (1861-1946)
Type Mitrailleuse légère
Munitions 6,5x52 mm Carcano
Fabricant Breda Meccanica Bresciana
Durée de service 1930-1945
Poids et dimensions
Masse (non chargé) 10,6 kg
Longueur(s) 1230 mm
Longueur du canon 450 mm
Caractéristiques techniques
Mode d'action Automatique
Portée maximale 3000 m
Portée pratique 800 m
Cadence de tir 450 à 500 coups/min
Vitesse initiale 620 à 630 m/s
Capacité 20 cartouches

Le Breda M1930, prédécesseur du Breda M1937, était la mitrailleuse légère standard de l'armée italienne en 1940 lors de la Seconde Guerre mondiale, qui servit notamment sur le front de l'Est ou encore en Afrique. Arme à court recul, elle est refroidie par air et possède une culasse calée à ouverture retardée. De plus, afin de fonctionner correctement, elle est munie d'un dispositif permettant de lubrifier ses étuis. Quant à ses défauts, son système d'alimentation s'encrassait facilement et elle était souvent graisseuse, de même que le changement de canon était difficile à effectuer (pas de poignée pour le manipuler)

Certaines Breda ont été re-désigné comme étant Breda M1937, après avoir été modifié pour accepter la nouvelle cartouche de 7,35 mm. La Breda M1930 fut également monté sur un certain nombre de véhicules de combat blindés italiens.

Dans les unités de l'armée régulière, une Breda 1930 est assignées à chaque escouades. En raison de l'importance de sa puissance de feu, la Breda 30 fut le plus souvent employée par le soldat le plus fiable de l'escouade (contrairement à d'autres armées de l'époque, il n'était pas rare de voir un sous-officier lui-même brandissant cette arme automatique). Le tireur avait normalement un assistant qui transportait des munitions supplémentaires.

La Wehrmacht a adopté le Breda 1930 en petit nombre après l'occupation du nord et du centre de l'Italie, en 1943, en l'utilisant sous le nom de MG 099 (i). Elle remplit un rôle de fusil mitrailleur, loin des mêmes armes allemandes car d'un petit calibre, une faible cadence de tir et une conception ancienne. C'est un mitrailleur léger, principalement utilisés dans les champs de bataille de la campagne italienne qui n'a aucun rapport avec la mitrailleuse allemande MG 34.

On peut la considérer comme un échec de la production d'armes italienne car jugée peu fiable par ses utilisateurs.

Performances au combat[modifier | modifier le code]

Le gros problème du Breda M1930 venait de son alimentation. Pour éviter les problèmes liés à l'extracteur, il fut décidé lors de sa conception de ne pas utiliser un extracteur mais de lubrifier les cartouches. Avec un chargeur ouvert sur le dessus (pour vérifier le niveau de munitions, à la manière du Chauchat français de la première guerre mondiale), cela rendait l'arme inutilisable dans le désert lybien: le sable s'accumulait dans le chargeur puis était arrosé d'huile avant de rentrer dans la culasse, bloquant le mécanisme. Les performances de l'arme ont été meilleures dans un terrain moins difficile.

Bien que très imparfaite par rapport à ses contemporains, la Breda 30 fut toujours considérée comme l'arme la plus meurtrière de l'arsenal du fantassin italien. La Breda 30 et le fusil Carcano M91 ont constitué l'épine dorsale de l'armement d'infanterie italienne pendant la Seconde Guerre mondiale.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Magazine 2e Guerre Mondiale Matériel : Les mitrailleuses de l'Axe, p.53