Bertrand Jaquet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bertrand Jaquet

Description de l'image  PHOTOBJ.jpg.
Naissance 23 novembre 1949
Artenay (Loiret)
Nationalité Drapeau de la France France
Profession Hôtelier-restaurateur

Compléments

Chevalier de la Légion d’Honneur (2008), Chevalier du Mérite Agricole (2002), Meilleur Jeune Barman de France (1968), Chef de cuisine étoilé au Guide Michelin (1980), Personnalité de l’année pour l’hôtellerie en France (1989), Médaille d’argent du Tourisme (1998), Maître-Restaurateur (2009).

Bertrand Jaquet, né le 23 novembre 1949 à Artenay (Loiret), est un hôtelier-restaurateur.

Formation et premières expériences[modifier | modifier le code]

C’est auprès de sa mère Marie-Louise, aux fourneaux de l’auberge familiale de Solesmes (Sarthe), que Bertrand Jaquet découvre la cuisine.

Dès la fin de ses études au collège, il s’oriente vers une formation à l’école hôtelière de Grenoble (1966-1968) ; les applications pratiques ont lieu à l’Hôtel Lesdiguières. En pleine fièvre olympique, la ville offre à Bertrand Jaquet l’occasion de participer à l’élaboration de nombreux repas officiels, servis à des personnalités illustres telles que le Général de Gaulle ou l’impératrice d’Iran.

Diplôme en poche et major de promotion (1968), Bertrand Jaquet est engagé par les Croisières Paquet aux cuisines du paquebot « Renaissance ». Cette expérience constitue pour le jeune cuisinier un rude et précieux apprentissage.

Continuant à parcourir le monde, Bertrand Jaquet effectue son service militaire en Polynésie Française. Il y prend en charge les cuisines du Gouverneur, à Papeete.

Puis c’est le retour dans la Sarthe, où il remplace sa mère aux fourneaux de l’auberge familiale, qu’il décide de la transformer complètement, donnant naissance au Grand Hôtel de Solesmes actuel qui ouvre ses portes en 1975. Tout en collaborant à la gestion de son entreprise, Bertrand Jaquet continue à participer aux principaux concours culinaires de l’époque : Poêle d’or (1971), Prosper Montagné (1971), Meilleur Sommelier de France (1974), …

Bertrand Jaquet met au point un nouveau concept, celui de la « cuisine différée » qui fait grand bruit dans le monde de la cuisine[réf. nécessaire], d’autant plus qu’en 1980, le guide Michelin lui accorde une étoile.

Les médias s’intéressent au jeune chef étoilé et la télévision lui propose deux heures d’antenne en direct et en « prime time ». Parallèlement à ses nombreuses activités, Bertrand Jaquet devient l’ambassadeur des volailles de Loué, il écrit un grand nombre de recettes et participe à des démonstrations culinaires.

Chef d’entreprise[modifier | modifier le code]

C’est à l’âge de 21 ans que Bertrand Jaquet développe son premier hôtel. Puis il crée plusieurs entreprises hôtelières dans sa région des Pays de la Loire, certaines d’entre elles ayant été transmises à de jeunes collaborateurs, facilitant ainsi leur installation.

Le développement de ses affaires le conduit à une diversification des ses activités. En 1983, Bertrand Jaquet préside une coopérative hôtelière, qui va compter jusqu’à 180 hôtels dans la France entière sous le nom de France Accueil. Celle-ci a fait figure de pionnière dans les domaines de la commercialisation avec centrale de réservation internationale, la création d’un centre de formation pour le personnel, la création d’un contrôle qualité avec certification et la création d’une centrale d’achats. Devenue européenne dès 1985, sous le nom de Minotel cette activité comptera jusqu’à 800 hôtels dans toute l’Europe.

Le Grand Hôtel de Solesmes[modifier | modifier le code]

Revenu à l’exploitation directe d’hôtels et restaurants depuis 1996, Bertrand Jaquet se consacre à l’entreprise familiale, le Grand Hôtel de Solesmes. Le nom de l’établissement provient de l’expression populaire car autrefois, il était le plus grand du village avec ses « quinze chambres » et ses deux « dortoirs ». Cette auberge a été acquise par la famille Jaquet en 1960. Depuis 1975, avec 32 chambres et un restaurant gastronomique, l’établissement est devenu une référence régionale. Le Grand Hôtel de Solesmes figure dans les meilleurs guides.

Les hôtels-restaurants Aster[modifier | modifier le code]

En 1987, Bertrand Jaquet investit dans un nouveau concept d’hôtellerie et de restauration économique : les hôtels-restaurants Aster. Ceux-ci ont pour vocation de permettre aux hôteliers traditionnels d’offrir, dans leur région, une réponse individuelle aux nombreuses chaînes dites intégrées qui sont initiées par des investisseurs désireux d’inonder le marché. Une quinzaine d’établissements sont construits en France, dont un d’une capacité de 30 chambres à Sablé-sur-Sarthe en 1988, exploité depuis cette date jusqu’à aujourd’hui par Bertrand Jaquet.

Domaine de Rochevilaine
Vue aérienne du Domaine de Rochevilaine, Billiers, Morbihan

Le Domaine de Rochevilaine[modifier | modifier le code]

C’est en 1997 que Bertrand Jaquet arrive à la Pointe de Pen Lan, commune de Billiers, dans le Morbihan. Il y est appelé par le Docteur Liégeois qui souhaite lui confier la direction de sa dernière acquisition, le Domaine de Rochevilaine. Bertrand Jaquet trouve là un endroit unique, où il peut donner toute la mesure de son expérience et constituer un ensemble capable de rejoindre les ambitions de ses fondateurs. Porter cette Maison à hauteur de la qualité du lieu et d’une clientèle exigeante devient dès lors son leitmotiv.[non neutre]

Le centre de soins imaginé par le Docteur Liégeois entre alors dans l’histoire en devenant le premier Spa d’hôtel en France, et premier Spa Marin, nommé Aqua Phénicia.[réf. nécessaire] Les bâtiments vont subir une métamorphose intérieure apportant confort et décoration personnalisée. Le restaurant, animé par le fidèle et talentueux Chef Patrice Caillault, ne cesse de figurer parmi les grandes tables de Bretagne.

Le 7 septembre 2011, Atout France lui attribua officiellement son classement quatre étoiles[1]. L'établissement est l'un des hôtel-restaurants des Relais & Châteaux depuis 2004[2].

Les passions de Bertrand Jaquet[modifier | modifier le code]

Les arts[modifier | modifier le code]

Printemps de Rochevilaine
Michèle Morgan expose lors des Printemps de Rochevilaine en 2008

Les arts sous toutes leurs formes font partie intégrante du quotidien de Bertrand Jaquet. Depuis plus de trente ans, il possède une galerie d’art, reconnue par la presse spécialisée et les amateurs, où sont exposés les meilleurs artistes contemporains français (peintres et sculpteurs), notamment lors des Printemps de Rochevilaine.

Dans le domaine de la musique, Bertrand Jaquet soutient le festival de musique baroque de Sablé-sur-Sarthe depuis sa création en 1978. De nombreux concerts classiques sont organisés au Domaine de Rochevilaine et au Grand Hôtel de Solesmes.

Bertrand Jaquet est aussi l’un des fondateurs et le trésorier d’un festival de musique classique et d’arts visuels, les Harmonies de Billiers (Morbihan). Destiné à un large public, ce festival est un tremplin pour de jeunes talents qui « rêvent d’aller plus loin dans l’expression artistique de leu art ».

La littérature n’est pas en reste. Bertrand Jaquet soutient le Grand Prix du Roman Populaire d’Elven (Morbihan) qui consacre chaque année des auteurs de renom.

Les jardins[modifier | modifier le code]

Bertrand Jaquet se passionne pour les jardins et, en particulier, le fleurissement de ses hôtels. Le Grand Hôtel de Solesmes remporte chaque année le prix du plus bel hôtel fleuri de son département, et, quelques fois, un prix national. Quant au Domaine de Rochevilaine, il se fait une réputation grandissante pour ses collections végétales.

L’aéronautique[modifier | modifier le code]

Bertrand Jaquet est un passionné d’aviation. Pilote privé, il se passionne un temps pour les montgolfières jusqu’à organiser le championnat de France à Sablé-sur-Sarthe.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Bertrand Jaquet est le coauteur, avec Patrick Jalibert, du livre La France en liberté paru en 1980.

Il est aussi l’auteur de la préface du livre Sous les vents de Pen Lan, paru en 2009, écrit par François Cuel d’après les recherches de Cécile Perrochon.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site officiel d'Atout France
  2. http://www.relaischateaux.com/fr/search-book/hotel-restaurant/rochevilaine

Sur les autres projets Wikimedia :