Bataille de Clastidium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La bataille de Clastidium (aujourd’hui Casteggio, dans la province de Pavie) a eu lieu en 222 av. J.-C opposant une armée de la république de Rome menée par le consul Claudius Marcellus contre les Insubres, peuple celte du nord de l'Italie, et les Gésates menés par Viridomaros.

Les Romains remportèrent la bataille. Marcellus reçut les spolia opima (litt. dépouilles opimes, butin[1]), l'un des plus grands honneurs dans la Rome antique (elles ne furent enlevées que trois fois en 530 ans), en tuant Viridomarus en combat singulier. Un denier frappé par P. Cornelius Lentulus Marcellinus vers 44 av. J.-C, représente Marcellus, se tenant sur le haut stylobate d'un temple rectangulaire, et tenant les dépouilles opimes dans sa main.

Historique[modifier | modifier le code]

Trois ans plus tôt, lors de la bataille de Télamon, la victoire romaine avait diminué les ardeurs des Insubres.

Maintenant, les Romains assiégaient Acerrae une localité fortifiée entre le et les Alpes transalpines et refusaient les propositions de paix des Insubres. Ceux-ci étant alliés avec Viridomaros et ses 30 000 Gésates venant de la vallée de Rodano sont surpris de cette manœuvre romaine et n'arrivent pas à déloger les Romains. Viridomaros envoie 10 000 Gésates faire une diversion sur le bourg de Clastidium (oppidium principal des Anares) depuis peu occupé par les Romains. L'infanterie romaine en petit nombre est encerclée et Viridomaros défie en combat singulier le consul Claudius Marcellus mais est tué par celui-ci. Une confusion s'installe et la cavalerie romaine en profite pour charger les Gésates qui furent repoussés vers une petite rivière, La Coppa, affluent du Pô et après un long combat, les mettent en fuite, les Gèsates laissant beaucoup de morts.

Marcellus retourne à Acerrae qu'il libère et se tourne ensuite sur le cité de Mediolanum (Milan), capitale des Insubres, qui tombe quelques semaines plus tard après un siège de la ville.

Marcellus reçut le triomphe à Rome; une dédicace le rappelle encore; écrit sur « I fasti triumphales » qui est un inventaire annuel des triomphes effectués par les magistrats de la Rome antique. Ils furent publiés en 12 ap. J.-C. contenant les victoires depuis la fondation de Rome à la fin du règne d'Augute et sont conservées au Musée Capitolini à Rome.

Texte latin Traduction française
M. CLAUDIUS M. F. M. N. MARCELLUS AN. DXXXI
COS. DE GALLEIS INSUBRIBUS ET GERMAN
K. MART. ISQUE SPOLIA OPIMA RETTULIT
REGE HOSTIUM VIRDUMARO AD CLASTIDIUM
INTERFECTO

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gaffiot