Basilique Saint-Joseph de Bardstown

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Basilique Saint-Joseph
Image illustrative de l'article Basilique Saint-Joseph de Bardstown
Façade de la proto-cathédrale en 1934
Présentation
Nom local Basilica of St. Joseph Proto-Cathedral
Culte Catholicisme
Type Basilique mineure
Début de la construction 1816
Fin des travaux 1823
Architecte John Rogers
Style dominant Architecture néoclassique
Protection National Register of Historic Places
Site web www.stjoechurch.com
Géographie
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Kentucky Kentucky
Commune Bardstown
Coordonnées 37° 48′ 39″ N 85° 28′ 20″ O / 37.810833, -85.472222 ()37° 48′ 39″ Nord 85° 28′ 20″ Ouest / 37.810833, -85.472222 ()  

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Basilique Saint-Joseph

Géolocalisation sur la carte : Kentucky

(Voir situation sur carte : Kentucky)
Basilique Saint-Joseph

La basilique Saint-Joseph (Basilica of St. Joseph) est la proto-cathédrale de Bardstown dans le Kentucky (États-Unis). Cette église catholique est de style néoclassique à la grecque. C'est l'ancienne cathédrale du diocèse de Bardstown dont le siège a été transféré à Louisville en 1841.

Historique[modifier | modifier le code]

La première pierre de l'église est bénite le 16 juillet 1816. L'architecte choisi pour les plans et les travaux est un architecte de Baltimore, John Rogers. Les premières messes y sont célébrées en 1819, mais les travaux continuent à l'intérieur, jusqu'en 1823. Un grand nombre de tableaux et d'ornements intérieurs sont offerts par le pape Léon XII lui-même, ainsi que par Louis-Philippe, roi des Français. C'est pour cela que l'on y admire des œuvres de qualité de Murillo, Rubens, Van Dyck, etc. Louis-Philippe donne également des vêtements liturgiques, dont certains sont brodés par la reine et son entourage, et des objets du culte.

Tableaux donnés par Louis-Philippe[modifier | modifier le code]

Ces tableaux ont été volés le 12 novembre 1952 et retrouvés en avril-mai 1953.

Signification historique[modifier | modifier le code]

Vue du maître-autel en 19834, surmonté de La Crucifixion de Philippe van Bree

La proto-cathédrale est la première cathédrale située à l'ouest des Monts Allegheny. Elle est inscrite en 1974 au registre national des lieux historiques qui englobe également le Spalding Hall (aujourd'hui musée), de style néoclassique, et le Flaget Hall, ancien collège universitaire Saint-Joseph (St. Joseph College). Son architecture est de pur style néoclassique avec son portique hexastyle ionique et son fronton à la grecque.

Jean-Paul II élève la proto-cathédrale au rang de basilique mineure, an août 2001; c'est pourquoi l'on remarque un umbraculum au maître-autel.

Diocèse de Bardstown[modifier | modifier le code]

Le diocèse de Bardstown a été érigé par le Saint-Siège en siège épiscopal, le 8 avril 1808, devenant ainsi le premier diocèse de l'intérieur du pays. Le siège primatial des États-Unis, le diocèse de Baltimore, est également subdivisé en différents diocèses, celui de Boston, de New York, de Philadelphie, et de Bardstown, tandis que Baltimore devient le siège de l'archidiocèse de Baltimore.

Le siège du diocèse de Bardstown est transféré en 1841 à Louisville et Saint-Joseph est remplacée en tant que cathédrale par l'église Saint-Louis de Louisville, devenue cathédrale de l'Assomption. Saint-Joseph devient alors proto-cathédrale, c'est-à-dire première cathédrale du diocèse. Celui-ci est érigé en archidiocèse de Louisville en 1939.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]