Bélial

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans l'œuvre apocalyptique « L'ascension d'Isaïe », qui contient un mélange d'éléments juifs et proto-chrétiens, les noms Beliar (Bélial) et Samaël apparaissent successivement comme des noms et/ou des synonymes de Satan. Ce qui est qualifié de Samael dans un passage est indiqué dans un autre sur Beliar. Ce passage date de la période amoraique en avant la généralisation du nom de Satan dans le judaïsme. Le nom est mentionné pour la première fois dans « la théorie des anges » du Livre Éthiopien d'Hénoch VI. Bien que ces noms ne soient pas utilisés à des passages importants, on les trouve mentionnés dans la liste des chefs des anges qui se sont rebellés contre Dieu[1].

Goétie[modifier | modifier le code]

Bélial est un démon présent dans les croyances de la goétie, science occulte de l'invocation d'entités démoniaques.

Le Lemegeton le mentionne en 68e position de sa liste de démons. Selon l'ouvrage, Bélial est un puissant roi des Enfers, créé juste après Lucifer. Il apparaît sous la forme de deux beaux anges assis dans un chariot de feu. Il apporte honneurs et faveurs, ainsi que d'excellents familiers. Il commande à 50 légions infernales.

La Pseudomonarchia Daemonum le mentionne en 23e position de sa liste de démons et lui attribue des caractéristiques similaires, si ce n'est que sa forme est celle d'un ange unique dans un chariot de feu.

Manuscrits de Qumrân[modifier | modifier le code]

Belial joue un rôle important dans les manuscrits de Qumrân de la secte pratiquant un judaïsme pré-rabbinique. On y fait référence dans la Règle de la Guerre, Hodayot (1QH) et des sorts de Berakhot (Q4)[2]. Ils décrivent le combat mythique de la fin des temps entre les puissances de la lumière et celles des ténèbres. Ces puissances sont représentées sur terre par le combat entre le maître de justice et le prêtre du mensonge et dans les cieux par le combat entre les archanges Michel et Belial. Les derniers temps sont décrits comme ceux du "pouvoir de Belial". Mais finalement, le bien va remporter la victoire et Belial sera vaincu.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

  • Bélial est mentionné dans la série des jeux "Diablo (jeu vidéo)" où il est l'un des quatre «démons mineurs». Il est ainsi dénommé le seigneur du mensonge.
  • Bélial est présent dans Final Fantasy XII (où il est renommé "Bélias") en tant qu'éon de feu, remplaçant ainsi Ifrit dans ce rôle. Il s'y présente sous la forme d'un bélier géant invoquant les flammes et ayant comme attaque ultime "Flammes de l'Enfer".
  • Bélial est aussi l'un des boss du jeu Devil May Cry 4 et se présente sous la forme d'un centaure enflammé à tête de taureau. Il y est décrit comme le conquérant des flammes de l'enfer.
  • Bélial est présent dans Painkiller: Overdose en tant que héros, fils d'un ange et d'une démone, ennemi du bien et du mal il se fait emprisonner par Satan qui le juge trop puissant.
  • Bélial est présent dans Lands of Lore 2.
  • Bélial est présent dans BloodRayne.
  • Bélial est présent dans Shin Megami Tensei: Devil Survivor.
  • Bélial est le boss final de "Spellforce: Shadow of the Phoenix", et fait corps avec Hokan Ashir, le nécromancien du cercle.
  • Bélial est mentionné dans The Binding of Isaac sous la forme d'un livre : The Book of Belial.
  • Bélial est un des monstres de l'univers de Dragon Quest
  • Dans le jeu amateur "Off" de Mortis Ghost, Bélial fait une apparition indirecte : l'un des objets pouvant être utilisé par le joueur pour se soigner étant une "viande de Bélial".

Bande dessinée asiatique[modifier | modifier le code]

Dans le manga Angel Sanctuary de Kaori Yuki, le personnage de Bélial est un ange déchu à l'apparence androgyne sous les ordres de Lucifer.

Le démon Bélial est aussi présent dans le manhwa Priest de l'auteur Hyung Min-Woo. Il est l'incarnation de la sorcellerie de Bellachia. Il est la forme démoniaque du personnage Vessiel, corrompu par Témosare (alias le Diable, qui a fait de Bélial son premier disciple). Bélial a emprisonné le pouvoir de ce dernier dans le Domes Forata en échange de son corps. Par la suite, il prend possession de la moitié d'âme d'Ivan Isaak (un jeune prêtre expert en langues anciennes ; grâce à son savoir et ses recherches, Ivan a permis d'ouvrir le Domes Forata dans lequel étaient emprisonnés depuis 800 ans le corps de Témosare réincarné et l'esprit de Vessiel) et en fait l'instrument de sa vengeance contre Témosare (et de fait, contre les 11 autres disciples de Témosare que Vessiel a lui-même choisis !!). C'est un être empli de colère et de haine contre Témosare, Dieu et les hommes. Il désire se venger de Témosare qui lui a fait perdre sa foi et de Dieu qui n'est pas venu à son secours à ce moment-là. Quant aux hommes, ils sont pour lui des instruments potentiels de vengeance (tel Ivan). Tout au long de la saga, il est présent aux côtés d'Ivan afin de le guider dans leur quête respective de vengeance. Il tente à chaque fois de le pervertir en faisait augmenter sa colère. Il souhaiterait avoir possession complète de son âme, mais Ivan refuse de se soumettre totalement. Ainsi, Bélial ou Vessiel n'a qu'une emprise partielle sur ce dernier.

Il est également décrit dans le 24e épisode de kaze no stygma (studio gonzo) comme le plus haut rang des démons dans le monde infernal, donc comme une sorte de classe plutôt qu'un individu unique.

C'est aussi un des personnage du manga RAVE.

Bélial est aussi présent dans le manga Tripeace en tant que chef de la troisième escouade, Ira. Il est présenté comme un géant un peu empoté en temps normal, mais qui peut faire preuve d'une violence incontrôlable.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Bélial est le nom du frère siamois monstreux de la trilogie Frère de sang (Basket Case), films de Frank Henenlotter.
  • La figure de Bélial est également reprise dans la saga MP3 Reflets d'Acide qui en fait le père du héros Wrandrall. Cette saga est uniquement audio et aucune précision n'y étant donnée sur son apparence, on sait seulement à son sujet que sa voix est grave et effrayante, et qu'il se montre cruel et orgueilleux. Son palefroi se nomme Grangadin.
  • Dans le jeu de rôle humoristique In Nomine Satanis/Magna Veritas, Bélial est présenté comme le démon du feu et des incendies.
  • Bélial est aussi une figurine de l'armée Dark Angel du jeu Warhammer 40,000.
  • Lord Belial est un groupe de black metal/death metal suédois.
  • Grand Belial's Key est un groupe de black metal américain.
  • Belial est aussi mentionné dans l'album Serpent Sermon avec la chanson Soul for Belial du groupe Marduk.
  • Bélial fait partie des six démons qui possèdent Emily dans le film L'Exorcisme d'Emily Rose.
  • Bélial est présent dans L'Invasion divine de Philip K. Dick.
  • Belial est le titre d'un album du groupe japonais The Legendary Six Nine.
  • Il est adoré et sans cesse invoqué dans le roman d'anticipation Temps futurs d'Aldous Huxley (1948).
  • Bélial est aussi mentionné dans l'album Infestissumam avec la chanson Year Zero du groupe Ghost.
  • Victor Hugo en parle dans Les travailleurs de la mer.
  • Bélial apparaît dans la série de livres de Susan Ee, Penryn et la fin du monde (2012-).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.jewishvirtuallibrary.org/jsource/judaica/ejud_0002_0017_0_17378.html
  2. James R. Davila, 2000, Liturgical Works, William B. Eerdmans publishing company, Michigan / Cambridge