Aviophobie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'aviophobie, ou aérodromophobie, (construit à partir des mots avion et φόβος / phobos, « peur »), désigne une phobie des avions ou des voyages en avion. Cette phobie peut avoir plusieurs origines : une mauvaise expérience en vol, un refus total de tout contact avec un avion, une volonté de vouloir toujours tout contrôler... Il peut aussi être une conséquence directe d'autres phobies, comme la claustrophobie, l'agoraphobie, ou l'acrophobie. Elle peut avoir comme effets des crises de panique ou d'angoisse.

Un passager sur trois reconnaît être inquiet, un sur dix est vraiment anxieux et un sur cent est atteint de panique élevée, refusant de manger, de boire, de se déplacer, voire de parler[1]. Face à ce constat, des centres de formation et des compagnies aériennes proposent des thérapies et des stages visant à vaincre l'aviophobie [2],[3]. Le premier de ces stages a été organisé en 1995 par Air France à l'initiative de Noël Chevrier, commandant de bord et instructeur[4].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Avion : même plus peur !, 15/10/2007, consulté sur site www.lefigaro.fr le 31 janvier 2012
  2. Centre de Traitement de la Peur de l'Avion, réunissant des psychologues et spécialistes de l'aéronautique
  3. Stage anti-stress, consulté sur site www.airfrance.fr le 31 janvier 2012
  4. Noël Chevrier, précurseur des stages anti-stress, consulté sur site www.easyvoyage.com le 31 janvier 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]