Arial

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Arial

Description de l'image  ArialMTsp.svg.
Présentation
Type Sans-serif
Alias Swiss 721 BT
Créée 1982
Auteur(s)

Robin Nicholas
Patricia Saunders

Entreprise Monotype

Exemple

Description de cette image, également commentée ci-après

Exemple

Arial est une police de caractères fournie avec plusieurs applications de Microsoft. Elle a été dessinée par Monotype en tant que substitut meilleur marché que la célèbre Helvetica. Peu appréciée des professionnels de la typographie[1], cette police de caractères jouit cependant d'une grande popularité due au fait qu'elle est installée par défaut avec Windows.

L'Arial, un clone[modifier | modifier le code]

Helvetica, dessinée par le graphiste suisse Max Miedinger dont les droits furent rachetés par Linotype, était l'une des nombreuses polices utilisées pour les imprimantes supportant le langage PostScript d'Adobe Systems. Un utilisateur spécifiant Helvetica pouvait être certain que l'imprimante serait capable de la rendre correctement. Microsoft n'a pas voulu inclure Helvetica avec Windows et a déposé l’Arial comme mesure de réduction de coûts.[réf. nécessaire]

Presque identique à Helvetica, en proportions comme en épaisseur, le dessin de l'Arial est en fait une adaptation de la police Monotype Grotesque. Elle a été calibrée en gardant à l'esprit qu'elle serait utilisée sur des écrans d'ordinateurs. Des changements et variations ont été faits au niveau de la forme des lettres et l'espacement entre les caractères, afin de le rendre plus lisible dans des résolutions variées.

Une réputation négative[modifier | modifier le code]

Arial ne jouit pas d'une bonne réputation auprès des professionnels du graphisme et de la typographie[1]. En effet, l'Arial a été dessinée comme un substitut de l’Helvetica donc sans Helvetica, pas d’Arial (la fonte de caractères qui compose jusqu’en 2012 le logotype de Microsoft est d'ailleurs Helvetica[2]). Helvetica est une déclinaison subtile de l' Akzidenz-Grotesk conçue par la fonderie typographique berlinoise Berthold en 1896.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette police a été dessinée en 1982 par une équipe de 10 personnes dirigée par Robin Nicholas et Patricia Saunders, pour la firme américaine Monotype Imaging. Initialement destinée à une des premières imprimantes laser IBM, Microsoft l'a ensuite intégrée en 1992 à la technologie TrueType sous le système d'opération Windows 3.1[3]. TrueType elle-même a été pensée en remplacement des polices de Type 1 utilisés par PostScript.

Les dernières versions de Microsoft Windows sont également fournies avec Arial Unicode MS, une version de la police incluant de nombreux caractères internationaux du standard Unicode. Cette version de police est la plus complète en large distribution, même si des polices plus complètes existent toutefois — telles Bitstream Cyberbit ou Code2000.

Le dernier standard PostScript inclut désormais Arial auprès d'Helvetica en tant que police standard, que les imprimantes PostScript de niveau 3 sont censées supporter.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b http://www.ms-studio.com/articles.html, entre autres.
  2. Microsoft : Un nouveau logo pour une nouvelle stratégie
  3. (en) Monotype Arial