Archival Resource Key

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Archival Resource Key (ARK) est un système d'identifiants basé sur la norme URI assurant opacité, extensibilité et indépendance, c'est-à-dire les critères nécessaires pour garantir l'identification d'une ressource sur le long terme. Les ARK peuvent désigner des objets de n'importe quel type : textuels, images, logiciels, sites web, aussi bien que des objets physiques, comme des livres, des statues, et même des concepts immatériels[1].

Une identification pérenne est nécessaire car les protocoles d'accès aux objets, tels HTTP ou FTP, aussi bien que les sites d'hébergement, sont sujets à modification.

Un ARK contient une partie imperméable aux changements, et une partie flexible, qui désigne une forme de l'objet, ou un mode d'accès à celui-ci. L'idée est de créer un nom suffisamment stable pour être associé de façon permanente à un objet spécifique.

Composition d'un ARK[modifier | modifier le code]

Une URL ARK se subdivise en deux URL : la première, optionnelle, donne l'autorité d'adressage, appelée contexte de visualisation ou encore NMA, pour Name Mapping Authority, tandis que la deuxième est l'URL ARK, fixe, proprement dite, qui inclut une autorité d'assignement de nom (NAAN pour Name Assigning Authority Number) ainsi qu'un nom donné à l'objet.

La syntaxe d'un ARK est conforme à la règle suivante : [http://NMA/]ark:/NAAN/Name[Qualifier]

La dualité autorité d'adressage / identifiant permet de présenter un même document dans plusieurs contextes de diffusion : par exemple, l'un pourra être un catalogue en ligne qui vendrait ce document, un autre ce même document présenté directement en ligne.

En suivant cet exemple on obtiendrait :

  • catalogue : http://www.catalogue.fr/ark:/123/456
  • en ligne : http://www.biblio-pour-internautes.fr/ark:/123/456

On voit que la partie « ark: » ne change pas, tandis que change l'hébergement ; c'est une façon de désigner le même document en deux endroits différents.

Exemples[modifier | modifier le code]

Voici un exemple de ARK : http://example.org/ark:/13030/654xz321/s3/f8.05v.tiff

Dans cet exemple :

  • l'autorité d'adressage (NMA) est http://example.org/
  • l'identifiant ARK proprement dit est ark:/13030/654xz321/s3/f8.05v.tiff

Voici un exemple réel, à la Bibliothèque et Archives nationales du Quebec, vers le document Societas criticus revue de critique sociale et politique : http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/61248 .

L'autorité d'adressage (NMA)[modifier | modifier le code]

NMA vient de l'anglais Name Mapping Authority.

Outre que de définir l'autorité d'adressage, son rôle est de rendre l'URL cliquable dans un navigateur web. Si le lien ARK change de situation sur le web, on changera simplement cette partie. Ainsi l'organisme donnant accès à ce document peut changer sans que ne change la référence à l'objet que l'ARK désigne.

Le NMA est optionnel, modifiable et remplaçable.

Autorité d'assignement de nom (NAAN)[modifier | modifier le code]

NAAN vient de l'anglais Name Assigning Authority Number.

Pour rappel, la syntaxe de cette partie est : ark:/NAAN/Name[Qualifier]

La partie NAAN, qui suit le repère ark:, identifie de façon unique l'organisation qui délivre la partie Name. Souvent, cette organisation coïncide avec l'autorité d'adressage (NMA).

Utilisation des ARK[modifier | modifier le code]

Numéro d'organismes[modifier | modifier le code]

Bibliothèque nationale de France (BNF)[modifier | modifier le code]

Le système ARK est utilisé à la BNF[2]. Pour le justifier, la BNF met en avant leur côté pratique pour les utilisateurs : lien cliquable, pérennité des identifiants, et même la visibilité du contexte de visualisation.

Gallica présente ses ouvrages à travers des ARK.

California Digital Library (CDL)[modifier | modifier le code]

La California Digital Library (en) est la créatrice du système et elle le maintient ; elle l'utilise également pour son propre compte[1].

Dans cet organisme, les règles d'attributions sont :

  • une fois qu'un identifiant est publiquement attribué à un objet, il ne le sera plus jamais à un autre objet,
  • le nom attribué ne contient aucune information à caractère sémantique,
  • les noms sont attribués depuis un terminal informatique doté d'un contrôleur sur les caractères.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b ARK (Archival Resource Key)
  2. Les identifiants pérennes à la Bibliothèque nationale de France